Musique classique - Hommage à Yuli Turovsky aux prix Opus

Le quatuor Molinari a une nouvelle fois remporté le prix Opus du concert de l’année à Montréal.<br />
Photo: Source: Kathleen Landry Le quatuor Molinari a une nouvelle fois remporté le prix Opus du concert de l’année à Montréal.

Pour sa 15e édition, le Gala des prix Opus s'est trouvé hier un nouveau cadre: la salle Bourgie du Musée des beaux-arts de Montréal. La soirée était aussi l'occasion de fêter les 25 ans du Conseil québécois de la musique (CQM), organisateur de ces prix.

Le prix hommage a été remis très justement à Yuli Turovsky, le violoncelliste et chef d'orchestre, fondateur de l'ensemble I Musici de Montréal, dont il a quitté la tête en 2011. Yuli Turovsky, citoyen canadien depuis 1980, est aussi Chevalier de l'Ordre national du Québec et Officier de l'Ordre du Canada.

Parmi les prix remis annuellement, celui du concert de l'année à Montréal va une nouvelle fois au quatuor Molinari, cette fois pour les quatre derniers quatuors de Chostakovitch. À Québec, c'est, sans surprise, Le rossignol et autres fables de Robert Lepage, au Festival d'opéra de Québec, qui a obtenu le prix. En région, le Centre d'arts Orford gagne le trophée avec un concert du Nouveau Quatuor Orford, deux fois primé. Luc Beauséjour et Clavecin en concert pour un concert François Couperin, le NEM pour son concert Xenakis et La Nef pour Urnos glanent les prix Opus des meilleurs concerts par périodes musicales.

La création de l'année est Mutations de Denis Gougeon et le disque contemporain de l'année, l'exceptionnel Migrations de Serge Arcuri (Atma). Pierre Alexandre Tremblay est récompensé pour Quelques reflets dans la catégorie des créations électroacoustiques. Les deux autres CD primés sont Les larmes de saint Pierre de Lassus par le Studio de musique ancienne (Atma) et La tragédie de Salomé de Schmitt par Yannick Nézet-Séguin (Atma).

Enfin, dans les prix spéciaux, Cléo Palacio-Quintin est «compositeur de l'année», le flûtiste à bec Vincent Lauzer, découverte de l'année. Jean François Rivest est primé comme directeur artistique, Quasar comme interprète, Julie Boulianne pour son rayonnement international, les Concerts aux îles du Bic en tant que diffuseur et le Festival de Lanaudière comme événement musical de l'année, ce qui a évité de choisir parmi ses concerts.