Les grandes et les nouvelles traditions

Meklit Hadero<br />
Photo: Source Productions Nuits d’Afrique Meklit Hadero
Aux Nuits d'Afrique, on prépare la venue de Tiken Jah à L'Olympia le 17 février. Fera-t-il avec Wesli la pièce Colonisation qu'ils ont récemment remaniée ensemble? L'équipe de Touré offre également la série Nuits d'Afrique... aux rythmes d'hier et d'aujourd'hui, avec Meklit Hadero, le 2 février au Mile End, et cinq concerts gratuits au Balattou la semaine suivante. À la carte: Blaise la Bamba, Zal Sissokho + Fabrice Koffi, Oumar N'Diaye Xosluman, Aboulaye Koné & Bolokan, et une nouvelle version de Nuits d'Afrique Sound System avec l'Équipe de Masala.

À cela s'ajoutent le concours des Syli d'or du 21 février au 3 mai, le Festival de musique du Maghreb du 22 au 24 mars et Les Rythmes au féminin chaque jeudi à 21h. D'autres musiques d'ascendance africaine? L'hommage à feu Cesaria Evora à L'Alizé le 28 janvier avec Oumar N'Diaye Xosluman, Nico Beki, Joyvibe et Alby de Bara, le concert de Lilison di Kinara à la salle Bourgie du Musée des beaux-arts le 22 mars et le retour du doux baroudeur Yeshe à L'Astral le 10 février.

Airs de festival

Montréal en lumière n'est pas en reste. Du 16 au 26 février, on propose, entre autres, Bïa avec Sheila Hannigan au violoncelle et Jessica Vigneault au piano, un carnaval du Mardi gras avec le Dixieband, la Nuit brésilienne avec Paulo Ramos et la série Caliente! por favor! qui met en scène Tradicion Flamenca, Salsa Chic, Tango Pasion, Tango Nocturno et une soirée vitaminée avec Colectivo, The Hangers et The Thundermonks.

Chez Musique Multi-Montréal, on a confié la direction artistique à Guilaine Royer et Moïse Yawo Matey. Le festival, dont la programmation sera annoncée ultérieurement, proposera un voyage entre musiques du monde et jazz. De son côté, La Grande Rencontre a retenu pour sa vingtième édition le thème «À la croisée des chemins». Un programme en deux temps au Coeur des sciences de l'UQAM: une conférence internationale avec des miniconcerts du 8 au 10 mai, en plus du festival les 11, 12 et 13 mai. À retenir: La Bottine souriante ressemelée, Himmerland du Danemark, le duo Alasdair Fraser et Natalie Haas, le White Top Mountain Band de Virginie, Jidder de Suède et plusieurs autres.

Des spectacles à saveur orientale marqueront également la saison. À ne pas manquer pour les amateurs de ces genres: Hossein Alizadeh & Pejman Hadadi, deux maîtres de musique persane, au Westmount Baptist Church le 27 janvier, ainsi que le sitariste Shujaat Husain Khan dans un lieu à déterminer le 13 mai. Également à découvrir: les chants ladinos de Yasmin Levy à l'Outremont le 9 février et la fusion juive contemporaine de Pharaoh's Daughter à la Congregation Dorshei Emet le 4 février.

Au chapitre de la fusion des univers, signalons D'Harmo Monde au MAI le 21 janvier, Jerusalem in My Heart les 2 et 3 mars au même endroit, Nass Lounassa au Dièse Onze le 25 janvier, Cordâme au Gésù le 28 janvier, OktoEcho avec le vidéaste Jeik Dion à la maison de la culture Plateau-Mont-Royal le 22 février et les productions de Constantinople: Masnavi-Caligraphies musicales à la Chapelle historique du Bon-Pasteur les 1er et 2 février, de même que Rythmes en voltige et Canti di a tierra avec l'ensemble de polyphonies corses Barbara Furtuna à la salle Pierre-Mercure.

Pour compléter un menu déjà bien garni, les derniers et non les moindres: Senaya et son soul créole au Lion d'or le 23 février, Florence K au Centre Segal le 1er mars, Romulo Larrea à l'Outremont le 17 avril et Wesli au Divan orange le 21 janvier, fort de son nouvel album Liberté dans le noir.

***

Collaborateur du Devoir

***

Lisez tous les articles de la rentrée culturelle de l'hiver 2012