Helsinki, là où la musique «enrobe» l'auditeur

Helsinki — Helsinki a inauguré hier sa nouvelle salle de concert qui, après dix années de construction, doit permettre au public finlandais d'être «enrobé de musique» et non plus simplement de «regarder la musique», grâce à une acoustique due au Japonais Yasuhisa Toyota.

Le Helsinki Music Center, avec sa grande salle conçue par l'acousticien Toyota et ses cinq annexes, a coûté 188 millions d'euros. Il remplace le fameux Finlandia Hall, dont la silhouette en aile de cygne dessinée par l'architecte finlandais Alvar Aalto se déploie juste à côté, mais dont les qualités acoustiques laissaient largement à désirer.

La salle principale du Music Center peut accueillir 1704 auditeurs — y compris derrière l'orchestre — qui seront «enrobés de musique», alors qu'ils ne pouvaient que «regarder la musique» au Finlandia Hall, explique à l'AFP Henrik Moeller, l'ingénieur acousticien qui a participé à l'élaboration des annexes.

Les musiciens aussi saluent les qualités de la nouvelle salle après les premières répétitions en vue du gala d'ouverture.

Ayant joué 30 années au Finlandia Hall avec l'Orchestre symphonique de la radio finlandaise, l'hautboïste Päivi Kärkäs a déclaré à l'AFP avoir eu l'impression de «voir Mona Lisa pour la première fois» lorsqu'il a entendu les premières notes s'élever dans le Music Center. «C'est incroyable comme les pensées du compositeur s'animent et flottent à travers cet espace avec tant de vie», relève-t-il.

Le nouveau bâtiment, qui fait face au Parlement, a été dessiné par Marko Kivistö, du cabinet d'architecte finlandais LPR.

Hier, pour l'inauguration de la salle en présence du premier ministre, Jyrki Katainen, l'Orchestre symphonique de la radio finlandaise devait interpréter des oeuvres du compositeur finlandais Jean Sibelius ainsi que Le Sacre du Printemps, de Stravinsky.