En bref - Malcolm Forsyth n'est plus

Les drapeaux du Centre national des arts du Canada (CNA) ont été mis en berne, mardi, à la suite de l'annonce du décès du compositeur canadien Malcolm Forsyth. Il était âgé de 74 ans. Membre de l'Ordre du Canada, lauréat de trois trophées Juno et de la médaille du jubilé de la reine Elizabeth II, M. Forsyth laisse dans le deuil sa fille, Amanda Forsyth, qui est violoncelle solo au sein de l'orchestre du CNA. Selon la biographie publiée sur son site Internet officiel, Malcolm Forsyth est né en Afrique du Sud, où il a également fait ses études.

Après avoir obtenu un diplôme en musique à l'Université de Cape Town, il a passé huit ans à jouer du trombone au sein de l'Orchestre symphonique de Cape Town. Il s'est installé au Canada en 1968. Il a, entre autres, enseigné la musique pendant 14 ans à l'Université de l'Alberta en plus d'occuper le poste de compositeur en résidence et celui de chef d'orchestre à l'University Symphony Orchestra. C'est surtout son travail de compositeur qui lui a valu une renommée nationale et internationale. En 1989, il a d'ailleurs été désigné compositeur de l'année au Canada. On doit à Malcolm Forsyth Sketches from Natal (1970), Sagittarius (1975), Quinquefid (1976), African Ode (Symphonie no 3, 1981), et Atayoskewin (Suite pour orchestre, 1984).