Jazz, pas jazz, du moment que c'est bon...

L'année Prince? Eh! Deux fois quatre heures de Prince, ça fait beaucoup de Prince. Oui, mais Ribot, trois fois Marc Ribot, ça vaut aussi, non? Et Brad Mehldau, rien qu'une fois Mehldau solo, c'est déjà inespéré, vous ne trouvez pas?

Et Robert Plant avec Buddy Miller et Patty Griffin dans le jus de racines, dites donc! Et la magnifique Esperanza, et l'increvable Wanda, et l'ancêtre Masekela, ils ne comptent pas? Oh si qu'ils comptent. Ce FIJM aura été fait de tous ceux et celles-là, et d'autres, tellement d'autres et pas des moindres (et quelques amoindris, c'est la vie). Moments de grâce et de grincements de dents, voici les instantanés, petits et grands, de nos trois chroniqueurs.