Eric Bibb - Six cordes pour un troubadour

Le guitariste Eric Bibb... troubadour.<br />
Photo: Keith Perry Le guitariste Eric Bibb... troubadour.

B. B. King a déjà dit de cette guitare qu'elle était une «relique sacrée». Une belle Resophonic National des années 30, corps de métal. Sacrée parce que ce fut la guitare de Booker White, cousin de King et figure légendaire du blues originel du Mississippi. Une guitare «pleine d'âme», dit aujourd'hui Eric Bibb.

Il y a quelques années, un admirateur de Bibb s'est pointé à la fin d'un spectacle du bluesman en Angleterre pour lui offrir de jouer sur la guitare de Booker White, dont il avait hérité à la mort de ce dernier, en 1977. Rendez-vous fut pris pour le lendemain, et Bibb a adoré l'expérience de jeu. «J'ai joué sur des tonnes de vieilles guitares résophoniques, confie-t-il. Certaines sont belles, mais sonnent vraiment comme une canne. Mais celle de Booker a un son riche, réellement spécial.»

Dans les semaines suivantes, Eric Bibb écrivit une chanson en l'honneur de l'instrument, et Booker's Guitar fut enregistrée sur la guitare en question. C'est aussi devenu le titre d'un album qui a valu à Bibb des critiques enthousiastes l'an dernier: on y trouve une superbe collection de blues acoustiques qui reviennent à l'essence de la tradition du genre pratiquée dans le delta du Mississippi.

Bientôt âgé de 60 ans — il en paraît 15 de moins —, Eric Bibb est pour ainsi dire né dans la musique. Son père, Leon Bibb, a mené une longue carrière comme chanteur folk, et aussi animateur. Son oncle John Lewis (Modern Jazz Quartet) est considéré comme l'un des plus grands pianistes de l'histoire du jazz. Son parrain était Paul Robeson, le chanteur-acteur-activiste. Dans la maison familiale, Eric Bibb a vu défiler les collègues et amis de son père: Pete Seeger, Odetta, Judy Collins, Josh White, la fine fleur du mouvement folk — et des gens de gauche. Forcément, ça marque.

«Tous ces gens venaient chez nous, se rappelle-t-il. C'est cet environnement qui a fait de moi ce que je suis aujourd'hui. Il y avait toujours de la musique dans la maison, et c'était incroyable d'être capable de rencontrer les gens dont j'adorais la musique, de parler avec eux, de parfois jouer sur leur instrument. Pour un jeune affamé comme moi, c'était une nourriture extraordinaire.»

Eric Bibb s'est mis à la guitare sérieusement vers l'âge de huit ans. C'est à son arrivée en Europe, à 19 ans, qu'il a choisi de se concentrer sur la musique blues, à la suggestion du guitariste Mickey Baker. Plus particulièrement sur le «finger picking» blues, technique de jeu qui permet au guitariste de faire à la fois la rythmique, la basse et la mélodie.

C'est ainsi que Bibb se produit généralement seul en spectacle (à Montréal, il sera toutefois accompagné de l'harmoniciste Grant Dernody, dont le jeu profond renforce plusieurs morceaux de Booker's Guitar). «Ma quête, c'est de trouver la façon de m'accompagner la plus complète possible. Je veux entendre beaucoup de choses de ma guitare: la basse, l'harmonie... J'aime jouer avec d'autres, mais je me vois au fond comme un troubadour autonome.»

Troubadour: le concept va bien à cet homme élégant et affable — qui vient d'ailleurs de faire paraître un album live intitulé... Troubadour. «Je parcours le monde en chantant et en jouant de la guitare, explique-t-il. C'est ce que font les troubadours — raconter des histoires — et aussi les griots de l'Afrique de l'Ouest. Je transporte donc cette tradition avec moi... et je me sens privilégié de pouvoir le faire, d'être connecté à cet art.»

Forcément, la relation du troubadour avec sa six-cordes est pour le moins fusionnelle. Invité dans le cadre de la série Guitarissimo du Salon de guitare intégré au FIJM, Eric Bibb y sera parfaitement à sa place. «La guitare acoustique, c'est mon instrument. C'est comme un vieil ami que j'apprends à connaître un peu plus chaque jour. À mon sens, une guitare, c'est un orchestre.»

Pour les amateurs: Bibb joue principalement sur des guitares Fylde... plus particulièrement le modèle qui porte son nom! Le privilège des troubadours qui savent jouer...