Musique classique - Dutoit à Lanaudière: c'est sûr!

De fait, l'attention était davantage tournée vers le risque de voir l'événement de l'été — le retour au Québec de Charles Dutoit, en concert avec l'Orchestre de Philadelphie les 22 et 23 juillet — compromis par les déboires financiers de l'orchestre, qui annonçait il y a quelques semaines que ses caisses seraient vides à la fin de juin.

Interrogée par Le Devoir, la direction du Festival de Lanaudière a affirmé avoir reçu de l'Orchestre de Philadelphie l'assurance que les concerts auront bien lieu. Pas de crainte de grève non plus: les musiciens attendent la rentrée pour définir leur position.

L'autre nouvelle a été le report d'un an de la création des 24 Préludes de François Dompierre par Alain Lefèvre. En burn-out digital, le pianiste proposera, le 15 juillet, le 4e Concerto de Mathieu, accompagné par Jean-Philippe Tremblay et l'Orchestre de la francophonie. Le pianiste, qui s'était juré de ne plus jouer Mathieu au Québec, en a profité pour faire un mea-culpa: «J'avais exprimé un peu de fatigue après l'aventure Mathieu. Je m'en excuse [...] En considérant tout ce qui se passera autour de Mathieu en 2012, il eût été cavalier de ne pas jouer ce chef-d'oeuvre.» Alain Lefèvre a aussi avoué que son aventure avec la musique de Mathieu «n'a pas été aussi facile que les gens le pensent».

En autre primeur, le Festival a confirmé l'installation de quatre écrans, dont deux géants à diodes électroluminescentes (DEL) à la lisière de la pelouse, qui relaieront les images prises par sept caméras. Kent Nagano, Charles Dutoit, Yannick Nézet-Séguin, Guennadi Rojdestvenski et Bernard Labadie sont les vedettes de cette édition, qui programmera le 30 juillet le rare opéra Le Vampire de Marschner et accueillera pour la première fois à l'amphithéâtre les solistes Susan Graham, Kirill Gerstein et Viktoria Postnikova.

À voir en vidéo