15e édition des Francouvertes - Trois as, mais un seul roi

Le groupe Canailles aura été une découverte pour beaucoup de gens cette année.
Photo: Michel Pinault Le groupe Canailles aura été une découverte pour beaucoup de gens cette année.

Les amateurs de musique auront de grandes décisions à prendre en ce début de semaine. Après avoir apposé un «X» dans la case de leur choix dans le cadre des élections fédérales aujourd'hui, les mélomanes curieux pourront voter de nouveau demain soir au Club Soda pour choisir le grand gagnant de la 15e édition des Francouvertes.

Aucune fusion ou coalition broche à foin n'est en vue pour les finalistes Chloé Lacasse, Karim Ouellet et Canailles, le peloton de tête du concours de l'alternative musicale francophone. Ces trois concurrents ont d'abord traversé la sélection préliminaire, où l'ensemble des 21 groupes participants a fait montre de ses talents devant le public et le jury de l'industrie. Ils se sont ensuite démarqués parmi les neuf demi-finalistes du concours.

La directrice de l'événement, Sylvie Courtemanche, est ravie de la diversité musicale des trois finalistes qui monteront sur scène demain. «C'est vraiment une finale dans l'esprit des Francouvertes.» Elle se félicite des changements apportés aux règlements l'an passé, qui ont favorisé à ses yeux la présence dans l'ensemble du concours d'artistes méconnus, même des gens «qui vont voir des shows au Divan orange et dans les petites salles en ville».

Les concurrents


Le groupe Canailles aura été une découverte pour beaucoup de gens cette année. À huit musiciens sur scène, le groupe bricole un gros folk-cajun très énergique, bluegrass sur les bords. Pour ces amis de Bernard Adamus — le gagnant de la précédente édition des Francouvertes —, la pomme n'est pas tombée si loin de l'arbre.

La pianiste Chloé Lacasse, elle, est toutefois une habituée des concours (elle a été finaliste à Granby et gagnante à Ma première Place des Arts). Avec son groupe, elle offre une chanson rock bien ficelée, et livrée avec un aplomb et une assurance étonnants. Au terme des demi-finales, la jeune femme a gagné le prix de la chanson primée, pour Je voudrais l'être.

Quant à Karim Ouellet, sa proposition musicale est peu fréquente au Québec. Il fait une pop teintée de soul, avec des équipiers venus du hip-hop. Le grand guitariste originaire de Dakar, mais ayant grandi à Québec, sait rendre ses textes parfois à fleur de peau sans tomber dans le fleur bleue.

C'est la fête


Pour la finale, les compteurs sont remis à zéro, les précédentes sélections n'influençant pas le résultat. Le public présent et un nouveau jury de l'industrie se partagent le vote à parts égales.

«Pour notre 15e anniversaire, j'avais un projet majeur qui couvrait plus large que les seules Francouvertes, mais ça demandait beaucoup de travail et surtout un budget qu'on n'avait pas, dit Sylvie Courtemanche. Mais c'est la finale qui devient notre gros party de fête!»

En plus des trois finalistes, le public aura droit à des performances de Marie-Pierre Arthur et de Fanny Bloom (La Patère rose). Loco Locass prendra la scène d'assaut pendant les délibérations des jurys et la compilation des votes du public. C'est l'équipe de Bande à part qui réalise la soirée animée par Alexandre Courteau. Les billets sont à 15 $, et la soirée débute à 19h30. Tous les détails au www.francouvertes.com.

À voir en vidéo