Musique classique - L'Orchestre de Philadelphie fait face au spectre de la faillite

Charles Dutoit dirigeant l’Orchestre de Philadelphie. Chef principal de cet orchestre américain, Dutoit s’est dit «horrifié» et «sans voix» devant la faillite possible de l’institution.
Photo: Pete Checchia Charles Dutoit dirigeant l’Orchestre de Philadelphie. Chef principal de cet orchestre américain, Dutoit s’est dit «horrifié» et «sans voix» devant la faillite possible de l’institution.
Ce vote avait été particulièrement redouté par les musiciens. L'Orchestre de Philadelphie, dont Charles Dutoit est le chef principal, et Yannick Nézet-Séguin le directeur musical désigné, est le premier des grands orchestres américains à déposer son bilan.

Les orchestres des États-Unis sont tous dans une mauvaise période depuis la crise financière. L'équilibre financier de leurs opérations repose en effet grandement sur les rendements de leurs fonds de dotation, qui ont fondu pendant la tempête boursière. En d'autres termes, les dépenses sont restées stables alors que les entrées diminuaient.

Le déficit structurel de l'Orchestre de Philadelphie est estimé, dans le communiqué du conseil d'administration et de la direction générale, à 14,5 millions de dollars. Selon ce même communiqué, les fonds opérationnels vont être épuisés en juin 2011. À ce stade, le licenciement de personnel administratif et la négociation à la baisse du salaire des musiciens — des recettes éprouvées dans d'autres orchestres — ne suffisent plus.

En optant pour le dépôt de bilan, l'institution, qui n'est plus en mesure d'honorer ses dettes, met tout sur la table (négociations avec les créanciers et employés; conventions collectives) pour rechercher une façon de s'en tirer. C'est ainsi que l'on peut interpréter les propos de l'administration rapportés par le Philadelphia Inquirer, parlant du dépôt de bilan comme d'une «mesure de prudence dans le cadre d'un plan de redressement à long terme».

Une décision «tragique»

Une mesure aussi forte peut aussi permettre de créer un électrochoc afin de mobiliser tous ceux qui se sentent concernés. En pratique, les opérations quotidiennes et les concerts de l'orchestre se poursuivent, et une campagne de financement sera lancée sous peu, avec pour objectif de ramasser 160 millions de dollars. Le slogan est presque tout trouvé: votre contribution pour éviter la liquidation!

Aux yeux des musiciens, la décision est «tragique». Leur représentant au conseil a dit craindre une fuite des talents vers d'autres orchestres. Dans une lettre aux musiciens, Charles Dutoit s'est dit «horrifié» et «sans voix». Les musiciens, qui ont d'ores et déjà accepté des baisses de salaire, craignent surtout pour leur caisse de retraite. Parmi les litiges possibles, il pourrait aussi y avoir contestation de la validité du dépôt de bilan, sachant que la valeur des actifs (notamment un fonds de dotation de 140 millions de dollars) est trois fois supérieure à celui du passif supposé. Selon l'administration de l'orchestre, ce fonds, constitué à partir de donations spécifiquement dédiées, est intouchable.

À voir en vidéo