Prix Opus 2011 - Le Quatuor Molinari, l'Ensemble Caprice et Gilles Tremblay à l'honneur

Le quatorzième gala des prix Opus a honoré hier plusieurs artistes, dont le Quatuor Molinari, pour son courageux concert Le Quatuor selon Schnittke, l'ensemble de musique baroque Caprice et le compositeur Gilles Tremblay.

Les prix Opus, créés en 1996, sont décernés chaque année par le Conseil québécois de la musique pour rendre hommage aux acteurs de la musique au Québec, dans le domaine de la musique de concert et du disque. Des prix hommage sont également attribués, notamment cette année à Élise Paré-Tousignant, «pour sa contribution à l'essor de la musique au sein de la société québécoise en tant que professeure, administratrice, directrice artistique et citoyenne engagée au sein de plusieurs organismes musicaux».

Gilles Tremblay est le compositeur de l'année. Il glane aussi le prix de la création de l'année pour son opéra-féerie, L'eau qui danse, la pomme qui chante et l'oiseau qui dit la vérité, sacré par ailleurs «événement musical de l'année». Dans le même registre, l'Ensemble Caprice se voit décerner deux titres: interprète de l'année et meilleur concert de musique ancienne et baroque.

À Montréal c'est Le Quatuor selon Schnittke, du Quatuor Molinari, qui est le concert de l'année. Les Molinari remportent aussi le trophée dans la catégorie des concerts de musiques «modernes et contemporaines». À Québec, le 25e anniversaire des Violons du Roy gagne le trophée. En régions, c'est le programme Coups de coeur d'Alain Lefèvre au Festival de Lanaudière. Le diptyque Paillasse-Gianni Schicchi de l'Opéra de Montréal a justement remporté le prix dans la catégorie de la musique romantique, Akousma 6 étant honoré dans le domaine des musiques actuelles.

En ce qui concerne les disques on a honoré la 8e Symphonie de Bruckner par Yannick Nézet-Séguin, le récital d'airs de Porpora par Karina Gauvin, Le Printemps sacré des Slaves du pianiste Serhiy Salov et Études pour Kafka de Francis Dhomont.

Enfin, on notera le très mérité trophée attribué à Marie-Thérèse Lefebvre et Jean-Pierre Pinson pour leur impressionnante Chronologie musicale du Québec, 1535-2004, parue aux Éditions du Septentrion.