Les meilleurs disques québécois de 2010 - Chemins, sentiers et autoroute

Karkwa<br />
Photo: Karkwa

Pendant la réflexion-bilan de 2010, quatre albums se sont rapidement imposés comme les plus marquants de l'année. Quatre disques qui possèdent une longueur d'avance dans le lot des bons albums faits cette année. Le cinquième, lui, est un grand coup de cœur, qu'il faudra surveiller avec attention dans le futur.

1. Karkwa, Les Chemins de verre. Entre Karkwa et Jimmy Hunt, j'ai hésité une trentaine de secondes, question, peut-être, d'éviter le choix facile. Mais élire Karkwa album de l'année, c'est à la fois écouter mon coeur et ma tête. Ce disque, je l'ai écouté non seulement un grand nombre de fois, mais il n'est jamais descendu au bas de la pile depuis mars. Les Chemins de verre rassemble tout ce que j'aime le plus dans la musique: des mélodies fortes, une voix singulière, des textes pas cons du tout, des guitares et des claviers qui savent jouer ensemble et, surtout, cette impression de communion de groupe. Courez chez le disquaire, si ce n'est pas déjà fait.

Karkwa: L'Acouphène


2. Jimmy Hunt, Jimmy Hunt. Parlant de voix singulière, Jimmy Hunt est peut-être le roi dans la catégorie. Il chante plutôt aigu, de façon nasillarde, mais son timbre est du velcro à tympan. Ce premier album solo du chanteur du groupe Chocolat est un délice mélodique qui nous plonge dans une bulle douce, romantique et un peu vintage. C'est fait sans prétention, mais le disque est un véritable harpon qui frappe droit au coeur.

Jimmy Hunt: Motocross


3. Jérôme Minière, Le Vrai le faux. Plus que jamais, Jérôme Minière a réussi avec son dernier disque à trouver l'équilibre entre son goût pour la pop, son univers électro et ses textes remplis d'esprit. Le Vrai le faux est intelligent, un brin cynique, accrocheur et accessible.

Jérome Minière: Le monde est là


4. Radio Radio, Belmundo Regal. Vous ne comprenez pas tout quand les trois Acadiens de Radio Radio rappent? Moi non plus. Mais les phrases punch sont là, les pièces électro-pop-jazz donnent envie de sauter en l'air et ça déborde de bon humour et de bonne humeur. Même vos grands-mères vont vouloir danser sur Belmundo Regal au souper de Noël.

Radio Radio: Dekshoo


5. Jérôme Dupuis-Cloutier, Gentleman refroidi. Côté chanson, le premier disque solo de Jérôme Dupuis-Cloutier (Le Roi poisson, Le Citoyen) a été une des grandes surprises de 2010. Le guitariste et trompettiste propose des pièces à la trame simple mais enrobées de façon surprenante: cuivres, banjo, clarinette basse, choeurs féminins... Un disque poétique, hors des tendances.

Jérome Dupuis-Cloutier: Les grands labours