Les trésors du mélomane - Bach en intégrale ?

Christophe Huss Collaboration spéciale
Pour les amateurs de gros cadeaux, Haenssler ressort son intégrale Bach avec un prix divisé par dix: 190$<br />
Photo: Haenssler Pour les amateurs de gros cadeaux, Haenssler ressort son intégrale Bach avec un prix divisé par dix: 190$

Ce texte fait partie d'un cahier spécial.

Contrairement aux deux dernières années, 2010 est un millésime heureux en ce qui concerne les disques à thématique de Noël. C'est aussi la dernière chance d'offrir ou d'acquérir notre suggestion-vedette de l'an dernier, le coffret Sacred Music, d'Harmonia Mundi.

Sacred Music (Les Chefs-d'oeuvre de la musique sacrée), d'Harmonia Mundi, est un élégant cube renfermant 29 CD ainsi qu'un cédérom contenant les textes chantés. On rappellera qu'il contient également, chose rare dans ce genre de compilations économiques, un livret conséquent, malheureusement écrit en très petits caractères.

Sacred Music ayant connu un beau succès l'an dernier, le distributeur canadien d'Harmonia Mundi a eu l'excellente idée de grappiller les invendus de divers pays pour nous les proposer. Il y a 500 coffrets en stock, et quand il n'y en aura plus, ce sera trop tard. Alors, si vous l'avez manqué, prêtez attention à ce parcours chronologique du répertoire sacré et laissez-vous guider par Anonymus 4, Paul van Nevel, Philippe Herreweghe, René Jacobs, William Christie et Kent Nagano.

Disques thématiques

Pour la première fois depuis des lustres, une grande vedette du chant international nous propose un album avec une âme et une vraie atmosphère. Carols & Christmas Songs, de Bryn Terfel, comprend les airs traditionnels et un «disque bonus» de chants gallois (le pays de Terfel) pour les Fêtes. Le ton populaire, tendre et chaleureux rend très crédible la démarche musicale du nouveau Wotan du Met. Les «joies» du voice over lui font chanter White Christmas avec Bing Crosby. Ce n'est pas le meilleur moment.

Au Québec, c'est l'album de Noël annoncé d'Angèle Dubeau qui attirera sans doute l'attention. La violoniste et son ensemble La Pietà nous offrent un tour du monde musical, de la Scandinavie au Mexique, en passant par l'Italie, la France, l'Allemagne et le Canada, avec un Huron Carol Interlude, de la compositrice Kelly-Marie Murphy.

La fin de l'année 2010 nous vaut aussi une sacrée embellie sur le marché des oeuvres sacrées composées pour Noël. Nous nous concentrerons sur quatre parutions mettant en vedette deux compositeurs: Jean-Sébastien Bach (1685-1750) et Christoph Graupner (1683-1760). De Leipzig nous arrive l'une des parutions Bach les plus réjouissantes de l'année: L'Oratorio de Noël, par l'Orchestre du Gewandhaus et Riccardo Chailly. Le chef italien est en train de piloter une véritable reconquête de Bach par l'orchestre vedette de la ville du compositeur. Et ça marche, comme en témoigne cette version pétillante et jubilatoire parue chez Decca. Sur étiquette Channel Classics, la Société Bach des Pays-Bas, dirigée par Jos van Veldhoven, nous propose un original Magnificat, avec interpolation de quatre polyphonies pour choeur et basse continue, qui rehausse le caractère méditatif et émerveillé de l'interprétation.

Les deux autres parutions majeures sont éditées à l'occasion du 250e anniversaire de la mort d'un éminent collègue de Bach: Christoph Graupner, qu'on connaît ici grâce aux travaux de redécouverte de Geneviève Soly. Évidemment, L'Oratorio de Noël, de Graupner, est d'une écoute stimulante en comparaison de l'oeuvre éponyme de Bach. Il s'agit en fait d'une astucieuse compilation de cantates sur le thème de Noël, choisies et réunies, sur le modèle de Bach, par le chef et musicologue belge Florian Heyerick. Le coffret de 2 CD est publié par Ricercar. Pour ceux qui auront été séduits, l'Allemand Hermann Max propose chez CPO un choix de cinq autres cantates. Le disque a pour titre Frohlocke, werte Christenheit.

Coffrets

Comme l'an dernier avec son Guide des instruments anciens, l'éditeur belge Ricercar nous revient avec un dictionnaire visuel et sonore, cette fois sur le thème de Réforme et Contre-Réforme. Plus de 10 heures de musiques sacrées extraites du catalogue Ricercar sont documentées par un très bel ouvrage en quatre langues, quarante pages étant allouées à chacune. C'est vraiment le «beau coffret» de l'année.

On rappellera que l'année Chopin nous a valu une belle intégrale multi-pianistes dans un coffret édité par Deutsche Grammophon et que l'année Mahler nous a apporté deux coffrets de qualité équivalente de l'intégrale de ses oeuvres: l'un chez DG, l'autre chez EMI. Les Fêtes sont peut-être aussi l'occasion de se faire offrir le coffret 50 ans du Festspielhaus de Salzbourg paru chez DG et présenté dans nos colonnes il y a deux mois.

Pour les amateurs de gros cadeaux, Haenssler ressort son intégrale Bach avec un prix divisé par dix: 190 dollars — soit un peu plus d'un dollar par disque — au lieu de 1900, il y a dix ans. La présentation est plus compacte et plus élégante. L'éditeur publie aussi cette brique rassemblée dans un iPod classic. Nous n'avons pas eu la chose entre les mains, mais il faut signaler que la compression est assez drastique, 128 kbps.

Cette année, ce sont les amateurs de documents historiques qui sont les plus gâtés, avec trois coffrets pointus, mais précieux et très soignés. Il y a d'abord chez Orfeo la réédition, à partir des bandes originales, d'un fameux Ring des Nibelungen, de Wagner: celui de Clemens Krauss, enregistré au Festival de Bayreuth en 1953 avec le gratin du chant wagnérien des années 50, Windgassen, Hotter et Varnay en tête. Il n'a jamais sonné si bien.

De la même époque (1953-1957), et toujours chez Orfeo, l'intégrale des Sonates pour piano, de Beethoven, par Friedrich Gulda, qui en révolutionnait alors l'interprétation, avec une conception très objective, claire et vive. Ce coffret fait double emploi avec la première intégrale du pianiste autrichien, publiée par Decca. Mais le coffret Decca est devenu indisponible, donc celui d'Orfeo est bienvenu.

Enfin, après l'opéra et la sonate, la musique orchestrale, avec, pour les amateurs de l'école française de direction, la publication de dix concerts de la saison 1958-1959 de Pierre Monteux et de l'Orchestre symphonique de Boston. Les oeuvres sont assez traditionnelles dans le répertoire de Monteux (Tchaïkovski, Beethoven, Strauss, Brahms). On s'amusera aussi à comparer Leonid Kogan et Isaac Stern dans le concerto de Brahms.

Lectures et vidéos

Nous n'avons pas vu passer de lectures transcendantes ou de beaux livres. En vidéo, l'objet chic de l'année est la réunion en coffret (DVD et Blu-ray) de la Tétralogie, de Wagner, revue par la folle invention de la Fura dels Baus à Valence. C'est un incontournable pour qui compte suivre au cinéma le Ring, de Lepage, au Met. En matière d'inventivité et d'utilisation de la technologie pour raconter une histoire, les Espagnols sont les plus éminents concurrents de l'équipe québécoise d'Ex Machina.

***

Les 7 merveilles des Fêtes 2010

- Sacred Music. Harmonia Mundi 29 CD HMX 2908304.33.

- Bach. Oratorio de Noël. Decca 2 CD478 2271

- Graupner. Oratorio de Noël. Ricercar 2 CD RIC 307

- Réforme et Contre-Réforme. Livre et 8 CD. Ricercar RIC 101

- Bach. L'intégrale. Haenssler 172 CD 4010276023708-1

- Wagner. Der Ring des Nibelungen. Bayreuth 1953. Orfeo 13 CD C 809113R.

- Wagner. Der Ring des Nibelungen. La Fura dels Baus. CMajor en DVD et Blu-ray
4 commentaires
  • Jacques Desrosiers - Inscrit 28 novembre 2010 17 h 33

    190 dollars ?

    Je ne trouve nulle part le coffret Bachakademie de Hänssler à 190 $, mais seulement à 250 $ et plus. Où le vend-on à ce prix-là ?

    Merci à l'avance pour tout tuyau.

  • Christophe Huss - Abonné 29 novembre 2010 16 h 16

    252 au cours du jour

    Au tant pour moi; vous avez raison.
    j'avais sollicité une réponse claire de la part du distributeur que je n'ai pas obtenue. Donc soit au moment d'écrire un revendeur sur lequel je me suis fondé s'était trompé, soit j'avais eu sur un quelconque document commercial une info de "prix de gros" qui m'a induit en erreur.

    En tout état de cause
    Il est à 199 euros chez JPC en Allemagne
    239 $ US chez Amazon.com
    252 $ CAN chez Amazon.ca
    Il semble que ce soient les prix planchers sur les divers marchés.

    Cela vaut toujours le coup pour qui aime Bach et c,est bien meilleur que l'intégrale Brillant, meilleur marché sur laquelle mise certains distributeurs qui disent à nos lecteurs ne "pas avoir" le coffret Haenssler.
    Avec mes excuses
    Christophe Huss

  • Jacques Desrosiers - Inscrit 30 novembre 2010 09 h 16

    Merci, Monsieur Huss

    Le prix est quand même en effet très bon.

  • Marc Lavallée - Inscrit 23 décembre 2010 08 h 25

    ratio qualité/prix

    Je ne crois pas que le coffret Bachakademie, même à $190, vaut le coffret Sacred Music en terme de qualité/prix. Une compression mp3 à 128K est inadmissible; c'est malheureux de constater comment le marché du lecteur portatif est en train de tuer la qualité pour exploiter le manque de "culture sonore" des consommateurs de musiques jetables. Une bonne partie de l'effort qui a été mis dans la production de ces enregistrements est détruite par cette compression à 128K, justifié par le fait que les auditeurs se contentent facilement de petits écouteurs insipides ou de mini-chaînes minimalistes.