À voir à la télévision le vendredi 20 juin - La mer comme antidote à Star Académie...

Petite-Vallée est un village vraiment étonnant. Cette petite municipalité de 238 habitants située au nord de la péninsule gaspésienne n'avait rien, en principe, pour faire parler d'elle. Mais c'est mal connaître l'histoire particulière de ce village où, paraît-il, on trouve un nombre exceptionnellement élevé de chanteurs, de violonneux et de musiciens, et ce depuis le XIXe siècle.

C'est sur ce terreau fertile qu'il y a 20 ans un groupe de villageois décidait de créer le Festival en chanson de Petite-Vallée. Au début, c'était une fête populaire villageoise et un concours d'amateurs. Puis, tout en gardant son caractère intimiste, le festival a pris du galon et il représente aujourd'hui un événement exceptionnel. Des concurrents s'inscrivent de toute la francophonie pour faire partie de la vingtaine de privilégiés qui pourront, pendant une semaine et au bord de la mer, bénéficier de l'enseignement de professionnels comme Michel Rivard, Louise Forestier et Marie-Claire Séguin, entre autres. Une grande fête termine la semaine, fête où tout le village accourt. Isabelle Boulay y a participé et Daniel Boucher y a été découvert.

Ce film sympathique aux très belles images a été réalisé par Éric Ruel et Guylaine Maroist (cette dernière est une passionnée de chanson, recherchiste pour les musicographies de MusiMax/TVA et productrice de plusieurs compilations de disques, mais elle signe ici sa première réalisation de film). Dans les médias, on identifie trop souvent la Gaspésie à la grisaille du quotidien et aux difficultés économiques: Chanter plus fort que la mer apporte une note d'espoir en racontant l'histoire d'un événement qui fait la fierté de ses villageois.

Zone libre/Chanter plus fort que la mer

Radio-Canada, 21h