Musique - Les règles des Francouvertes sont resserrées

Pour sa 15e édition, le concours musical Les Francouvertes a lancé, il y a quelques semaines, son recrutement avec de nouvelles règles resserrées, afin d'adapter l'événement aux réalités d'une industrie musicale plus structurée et intéressée par les artistes en début de carrière.

Les Francouvertes, concours phare pour les mélomanes curieux, ne seront désormais plus accessibles aux musiciens ayant en poche un contrat de disque avec un producteur reconnu par les grands subventionnaires. Si un groupe est courtisé par une étiquette, il ne pourra pas signer d'entente avec elle avant son premier passage sur scène durant le concours, dans l'éventualité où il a été choisi pour participer à la sélection préliminaire.

En plus, le concours, qui est ouvert à toute la francophonie canadienne, n'ouvrira ses portes qu'aux musiciens ayant vendu un total de moins de 1000 albums, que ce soit en disque ou en téléchargement. Pour ces ventes en format numérique, Les Francouvertes se fieront aux chiffres de Radio Star, qui comptabilise les statistiques chez iTunes, Zik.ca, Bluetracks et autres vendeurs officiels sur le Web. Fait à noter, selon les critères de Radio Star, une vente numérique équivaut à trois achats physiques.

À la veille de la finale 2009 des Francouvertes, la directrice du concours, Sylvie Courtemanche, avait confié au Devoir qu'elle avait l'intention de modifier les règles du concours pour éviter le plus possible les cas comme celui du lauréat de l'an passé, Bernard Adamus. Respectant les règles au moment de son inscription, le chanteur a ensuite gagné beaucoup en popularité, arrivant sur scène avec une certaine longueur d'avance.

Les artistes ont jusqu'au 29 octobre pour s'inscrire à l'événement, qui se déroulera du 7 février au 3 mai 2011.