Isabelle Boulay à La Tulipe - Le souffle intime de l'Amérique profonde

Hier soir à la Tulipe, Isabelle Boulay proposait la trame sonore de ses petits secrets : ces chansons frisson qu'elle a parfois gardées pour elle à un moment, ou d'autres morceaux, plus connus, qu'elle reprenait comme bon lui semblait. D'où le titre du spectacle: Comme ça me chante, qu'elle propose jusqu'à samedi soir.

C'était la Gaspésienne qui rêve le train de Shefferville, la Québécoise qui se plonge dans un bain de racines jusqu'en Louisiane, la Nord-Américaine qui ferme les yeux et ouvre son coeur au Québec profond. Les chemins se confondaient du nord au sud et la musique faisait pénétrer tous les mondes d'une américana bien d'ici.

La voix ample, légèrement éraillée et intimement puissante, elle dégageait la plainte naturelle et l'émotion pure avec ce mélange de force et de retenue. Il y avait aussi cette délicatesse, cette façon de regarder le ciel en chantant, de tournoyer doucement sur elle-même entre deux couplets, de s'asseoir sur une chaise comme dans sa cuisine ou sur les marches comme sur son perron.

Elle recevait chez elle en se permettant de sortir de son répertoire.

Elle ouvre le bal a capella pour installer l'ambiance d'un concert qui durera presque deux heures sans entracte. Du Isabelle Boulay dans toute sa pureté d'un bout à l'autre, avec d'excellents musiciens qui la feront voyager dans toutes les avenues du folk et du country, avec guitares slide, à résonateur ou simplement acoustiques, ou un violon et un accordéon qui surfera discrètement.

À peine le quart des pièces tirées de Chanson pour les mois d'hiver, son plus récent opus, quelques autres du magnifique De retour à la source, du folk avec slide et mandoline ou du folk tout court, du country en ballade plus larmoyante avec le violon en avant ou en plus rock avec batterie.

On ressentait aussi bien le vent et la poussière de la route qui défile que les mots de l'amour mordant, de Desjardins à Barbara. C'était du grand Isabelle Boulay.

***

Collaborateur du Devoir
1 commentaire
  • meme moi ici - Inscrite 20 août 2010 07 h 02

    fans déçu

    j étais fan d'isabelle boulay, mais celle ci m a déçu énormément quand elle a été chanté a la confédération pour la reine... elle a toujours sa très belle voix, mais j ai moins envie de l écouter