Délire métal sur les Plaines

Rammstein en spectacle à Québec
Photo: Yan Doublet - Le Devoir Rammstein en spectacle à Québec

Québec - On nous l'avait dit : Rammstein allait frapper fort. Accueillis par une armée de fans en délire, Till Lindemann et sa bande ont mis toute la gomme hier soir sur les Plaines d'Abraham. Après dix jours bien remplis et de nombreux succès de foule, le 43e Festival d'été de Québec (FEQ) a pris fin hier soir, lors d'une soirée tout sauf reposante.

Rammstein fait l'objet d'un véritable culte et sa venue à Québec était tout un événement pour les fans du genre qui l'ont attendu des heures durant dans certains cas. Le groupe de métal allemand n'était toujours pas apparu que des centaines de caméras portées à bout de bras par les spectateurs se tenaient prêtes à filmer.

Aux premières notes de l'introduction, un immense drapeau allemand est tombé sur la scène. C'est alors que le chanteur est ensuite apparu vêtu d'un costume de boucher noir et rouge avec le regard dément qui a fait sa marque de commerce.

Une quinzaine de pièces

Au total, les fans ont eu droit à une quinzaine de pièces en incluant les rappels. À la quatrième chanson du groupe, trois des musiciens crachaient des colonnes de feu de plus de six pieds de long.

Plus tard, Lindemann a placé le claviériste dans une baignoire qu'il a fait semblant d'incendier. Se sont succédés explosions, écrans de fumée et feux d'artifices, le tout porté par des guitares déchaînées et la voix démoniaque du chanteur.

Pour Du Hast, la chanson qui a popularisé le groupe ici, des sortes de fusées ont été projetées depuis la scène vers la foule pour ensuite revenir, et ce à une vitesse quasi épeurante. Pour la pièce Pussy dont le contenu sexuel est sans équivoque (et a contribué à la censure du dernier album), le chanteur a chevauché un immense canon projetant mousse et confettis. Bref, le mot spectaculaire a dû être inventé pour des concerts comme celui-là.

Une foule à perte de vue s'était massée devant la scène. Et comme c'est souvent le cas dans ce genre d'occasions, elle était si dense qu'il était quasiment impossible d'en sortir.

En exclusivité

Plusieurs personnes en mauvais état sont d'ailleurs passées par la tente des médias pour sortir et les murs de la structure tanguaient au rythme des fans qui s'étaient accrochés aux clôtures. Le claviériste du groupe ne s'est pourtant pas gêné pour affronter la meute en se jetant sur elle dans un pneumatique qui l'a vu parcourir le parterre aller-retour en brandissant le drapeau du Québec au grand bonheur des fans.

Après des années d'absence en Amérique du Nord, Rammstein présentait le spectacle en exclusivité à Québec, quelques mois avant le lancement, cet automne, d'une grande tournée qui doit débuter en Amérique du Sud.

La responsable de la programmation Dominique Goulet a souvent dit que c'était sa plus grosse prise du Festival 2010. Après des années de tentatives, elle a finalement eu raison des hésitations de l'agent américain du groupe qui avait apprécié notamment son passage au Festival avec un autre groupe Linkin Park.

Il ne nous a pas été possible hier d'avoir des chiffres officiels sur la taille de la foule même si le nouveau macaron à puce permet désormais au FEQ d'avoir des données précises à ce sujet. On peut toutefois avancer que la capacité des Plaines de 80 000 personnes a été facilement atteinte mais qu'il y avait moins de monde que lors du concert de Black Eyed Peas, samedi soir. Quoi qu'il en soit, on en saura davantage demain (lundi) matin lors de la conférence de presse du bilan de l'événement.
13 commentaires
  • Yvon Bureau - Abonné 19 juillet 2010 08 h 22

    Et Jean Ferrat

    Pendant ce temps, à l'Agora de Québec, on s'est souvenu et on a chanté avec cœur et en chœur des chansons de Jean ferrat.

    Plein de monde. Plein de douce mémoire. Plein de joies estivales. Plein de grande gratitude et plein d'hommage pour cette grande personne qui a su vivre, chanter et mourir DEBOUT.

    Merci aux organisateurs, aux excellents choristes, aux musiciens et aux trois chanteurs.

  • Rodrigue Tremblay - Inscrit 19 juillet 2010 08 h 40

    Chapeau au Festival d'Été

    Festival grandiose. Succès phénoménal de foule.
    80,000 spectateurs à Québec c'est comme 400,000 à Montréal. Avez-vous déjà vu une foule de 400,000 à Montréal? (y'a 300,000 spectateurs pour tout le week-end du Grand Prix).
    En plus y'avait des milliers de personnes pour voir Ferrat à l'Agora et Karkwa au Pigeonnier.
    A Québec, c'est tout un festival.

  • François Dugal - Inscrit 19 juillet 2010 10 h 10

    «Personnes en mauvais état»

    Qu'est-ce qu'une «personne en mauvais état»?
    On a beau être à Québec, je me pose la question.

  • Claude Archambault - Inscrit 19 juillet 2010 10 h 27

    Chapeau Québec

    Un grand festival, un vrai festival, un festival qui a attiré les foules et qui a plut à tous il y en avait pour tous les gouts.
    Un festival ouvert, populaire et sans autre but que de faire connaitre la variété de genre.

    Et il y aura possiblement des profits, certainement pour les commerces.

    BRAVO, belle organisation, bon choix de spectacle et belle diversité. Et que ceux du plateau qui ne sont pas content, je les saluts avec honneur.

  • Jean Michaud - Inscrit 19 juillet 2010 13 h 35

    Merveilleux

    Rammstein, vous m,avez éblouhi par la force de votre musique, Beethoven et Mozart, devaient être fière de vous. La recherche ultime de votre musique m'a complètement subjugué. Vous avez mis la barre haute et si nos artistes Québecois pouvaient atteindre la moitiée de votre oeuvre, ils n'en seraient que profitable pour eux mais comme au Québec nous écrasons et empêchons nos artistes d'évoluer, ils resterons dans la petite musique qui ne dépassera jamais le Québec..ou presuqe dans quelques cas isolé.