Festival OFF de Québec - Radio Radio en spectacle sur un toit?

Les trois comparses de Radio Radio<br />
Photo: Richmond Lam Les trois comparses de Radio Radio

Québec — Le Festival OFF de Québec a entrepris des démarches pour présenter un spectacle du groupe de hip-hop Radio Radio sur un toit du quartier Saint-Roch, dans la journée du samedi 17 juillet.

Les fils du projet ne sont pas encore tous attachés, mais il semble que les astres soient bien alignés pour qu'il se réalise. «Ce n'est pas confirmé à 100 %, les gars ont dit oui, mais il me reste à m'entendre avec l'agent du groupe, explique la responsable de la programmation, Sophie Bernier. Si on ne le fait pas cette année, on va le faire l'année prochaine.»

Le spectacle aurait lieu sur le toit d'un immeuble peu élevé de la rue Saint-Joseph et le public pourrait y assister depuis la rue Notre-Dame-des-Anges. Comme tous les événements organisés par le OFF cette année, le concert serait gratuit.

Le Festival a déjà filmé au moins quatre concerts sur les toits de Québec pour mousser sa programmation. On peut visionner ces petits films à saveur promotionnelle sur la page Facebook de l'événement. L'organisation compte en outre en concevoir deux autres sur le toit du Club Soda à Montréal au cours du week-end, avec Sunny Duval et le groupe Camaromance.

Si le projet avec Radio Radio se matérialise, il permettrait à ce groupe des Maritimes de se produire à la fois au OFF et au Festival d'été, où il est programmé le soir du 17 juillet à l'Impérial.

Comme le fait remarquer Sophie Bernier, plusieurs artistes connus sont passés d'abord par le OFF. C'est le cas notamment de Patrick Watson, Malajube, Martha Wainwright et plus récemment de Bernard Adamus, qui était au OFF l'an dernier et qui présente un spectacle au Festival d'été cette année.

Créé en 2004, ce petit festival dédié aux découvertes et aux artistes dits émergents se démène cette année avec un budget de moins de 100 000 $, qui lui a permis quand même d'organiser une cinquantaine de spectacles du 14 au 18 juillet.

Parmi les artistes programmés cette année, on retrouve entre autres le saxophoniste américain Colin Stetson, qui a tourné dans le passé avec Bell Orchestre, Arcade Fire et The National. Du free jazz déjanté à voir et surtout à entendre le vendredi 16 à 20h sur le parvis de l'église Saint-Jean-Baptiste.

Toujours dans le créneau du jazz et du sax, Stetson sera suivi à 21h du collectif montréalais Franco Proietti Morph-tet qui mêle dit-on avec brio le jazz, le hip-hop et le funk. Enfin, ce sera décidément un gros vendredi sur le parvis, où se produira aussi dès 17h le chanteur folk Sean Nicolas Savage qu'on dit extravagant et terriblement talentueux. Sophie Bernier insiste aussi sur le spectacle de Hidden Words le lendemain au complexe Méduse. Constitué de deux anciens membres du trio Unicorns, le duo fait dans la pop sucrée.

Le OFF, qui fait son entrée à Méduse cette année, présente des spectacles dans pas moins de sept lieux.
3 commentaires
  • Laurent Comeau - Inscrit 10 juillet 2010 09 h 33

    Radio Radio pour le Devoir: groupe québécois, groupe des Maritimes, ou groupe acadien?

    Pour la deuxième fois dans une semaine, le Devoir semble ignorer que le groupe Radio Radio est un groupe acadien. Cette semaine, à la nomination des prix Polaris, Le Devoir se réjouit que trois groupes québécois sont en lisse. Erreur à peu près incompréhensible: l'accent chiac de Radio Radio est peut-être trop proche de celui du Lac St-Jean? Pourtant le même jour, le Glode and Mail de Toronto dans leur article sur les prix Polaris les présentaient comme «Acadian». Mais, récidive dans le Devoir d'aujourd'hui: Radio Radio est présenté comme un groupe des Maritimes. Définitivement, ce journal a de la difficulté à dire le mot Acadie. C'est pas méchant: c'est juste ignorant. Pour un quotidien nationaliste québécois, c'est pas fort. La reconnaissance artistique des artistes acadiens dans certains médias québécois n'est pas chose acquise.

  • Geoffroi - Inscrit 13 juillet 2010 16 h 39

    Un "OFF the record" festival émergent tendance anglo-américain

    Un "OFF" subventionné par Ottawa, le Consulat général de France à Québec, Télé-Québec et la ville de Québec ?

    « Un OFF

    En marge du Festival d’été, le Festival OFF proposera du 14 au 17 juillet 2010, dans des lieux et créneaux horaires différents, une programmation à 100% gratuite. Sa singularité tient en l’opportunité qu’il offre à des groupes de talents encore peu connus, originaires de Québec et d’ailleurs, de se produire devant des producteurs et des journalistes. C’est également l’occasion pour eux de se faire connaître du grand public. Au final, c’est l’offre de spectacles dans la ville de Québec qui s’en trouve bonifiée. »

    http://quebecoff.org/partenaires

    Est-ce que j'ai tort ?

  • Barons9 - Inscrit 16 juillet 2010 12 h 56

    C'est où ;e show sur le toit?

    Comment on fait pour savoir c'est où le show sur le toit?