Des chansons pour aller mieux

Diane Dufresne, le groupe H’Sao et Emmanuelle Seigner
Photo: Jacques Grenier - Le Devoir Diane Dufresne, le groupe H’Sao et Emmanuelle Seigner

Ces Francos auront été les plus assises de ma carrière, sciatique oblige. Plus intérieures qu'extérieures, forcément. Ça n'a pas tout empêché, tant s'en faut. Entre les instants d'éternité et l'irritant bête, c'est la chanson qui l'a emporté. Échantillons.

- Le moment le plus Michel Latraverse dans le formidable spectacle rock'n'roll de Plume: Le cher homme se souhaitant également à lui-même une bonne santé (et non seulement à sa «gang de ciboires»). Longue vie!

- Le moment le plus simplement beau de ces Francos: Diane Tell et sa guitare acoustique renouant avec Gilberto et nous.

- Le moment le plus belge: Le valeureux groupe bruxellois trad-pop Balimurphy faisant ce que font toujours les Belges quand ça va mal (et quand ça va bien aussi). La fête. Crise politique, quelle crise?

- Le moment le plus noble, le plus émouvant et le plus doux: La Complainte pour Sainte-Catherine des McGarrigle, chantée en hommage à Kate par Catherine Durand, Renée Martel et Mara Tremblay en vibrant «three-part harmony». Qu'elles chantent encore ensemble, de grâce.

- Le moment béni des dieux de l'Olympe: Diane Dufresne et Alain Lefèvre partageant en divine sobriété Partager les anges pour les multitudes rassemblées. À quand un concert à eux deux et rien qu'à eux deux?

- Le moment de grand ras-le-bol: Si Diane Dufresne ramène encore des films de pingouins sur leur banquise à la dérive, j'achète un harpon.

- Le moment le plus chaises musicales: Ariane Moffatt, Fred Fortin et Yann Perreau tour à tour à la batterie au spectacle incroyablement mobile de l'incroyable Yann à la place des Festivals.

- Le moment le plus chaises musicales (2): Les six filles du spectacle Toutes les filles sur la trop petite scène du Cabaret Juste pour rire, s'échangeant les instruments et les places dans une sorte de petit ballet délicat. Une pour toutes, toutes pour une.

- Le moment d'anticipation cauchemardesque: À la salle de presse, on a bien déliré à imaginer les jeunes artistes à la mode, tels qu'ils seront dans 50 ans. Exemple: Coeur de pirate au centre d'accueil. Rebaptisée. Eh oui. Pacemaker de pirate. Juste pour rire, nous voilà.

- Le moment de léger embarras: Emmanuelle Seigner dans la nudité de la Cinquième Salle de la PdA, se déhanchant à côté de ses notes. Le mauvais casting des Francos. On recommence ailleurs?

- Le moment qui change irrémédiablement la vie: Jacques Higelin évoquant à Maisonneuve le désir secret chez tout homme de se faire tâter la prostate par sa douce aimée. Notez qu'il a décrit le geste plus crûment.

- Le moment le plus qui-m'aime-me-suive-j'en-ai-rien-à-cirer: Jean-Louis Murat totalement muré dans sa bulle de (bonne) musique à L'Astral.

- Le moment le plus intellectuellement satisfaisant: Thomas Fersen couronnant 17 ans de fréquentation assidue sur la grande scène de la place des Festivals. Un ukulélé, des rimes, des histoires, Fred Fortin en renfort et des milliers de fans attentifs.