Ouverture du festival de musique à Rabat

Rabat — Plusieurs stars de la chanson mondiale, dont le Britannique Elton John, participeront au 9e festival Mawazine-rythmes du monde à Rabat, selon les organisateurs.

Une cinquantaine de pays participent, d'aujourd'hui jusqu'au 29 mai, à ce festival, créé en 2001. Parmi les artistes attendus également figurent l'Américain Al Jarreau, le Britannique Sting, la Libanaise Majda el-Roumi, le Libano-Américain Mika, le groupe du continent américain Santana et l'Espagnol Julio Iglesias.

«Près de 1500 artistes et une centaine de concerts sont programmés cette année, avec un budget total de 27 millions de dirhams [3,3 millions $CAN]», a indiqué hier à l'AFP Aziz Daki, directeur artistique du festival.

«À travers ce festival, nous voulons véhiculer les valeurs d'ouverture à l'autre, de tolérance et de respect de la diversité. Nous voulons aussi donner à Rabat un statut international», a-t-il ajouté.

Les spectacles se dérouleront au Chellah (vestiges d'une ville romaine) et dans l'espace du Bouregreg (fleuve séparant Rabat et Salé).

Le 7 mai, le parti islamiste Justice et développement (opposition) avait appelé «à interdire» la participation à ce festival du Britannique ouvertement homosexuel Elton John, car cela risquait «d'encourager l'homosexualité».

Mais, selon les organisateurs, «nous ne pouvons renoncer au concert d'un artiste au motif de son homosexualité sans porter atteinte au respect de la vie privée et sans ébranler certaines valeurs sur lesquelles repose le festival».

«Elton John et les autres stars mondiales animeront ce festival, a assuré Aziz Daki. Au festival Mawazine, nous invitons les artistes sur la base de la qualité de leur performance sur scène et par rapport à leur carrière artistique.»

Les artistes arabes participent également à la «fête de Rabat». Ils sont pour la plupart libanais (Majda el-Roumi, Elissa, Rami Ayach, notamment), mais il y aura aussi des Égyptiens tels Amal Maher et Tamer Hosni.

Plusieurs chanteurs marocains sont programmés, dont Abdelhadi Belkhayat «la voix d'or du Maroc», écrit le journal Le Matin du Sahara. L'Afrique sera aussi représentée par le Sénégalais Ismaël Lô.