Vous avez dit klezmer? avec Constantinople et Klezmatics

Le trompettiste Frank London
Photo: Michael Mann Le trompettiste Frank London

En ville depuis quelques heures à peine, le trompettiste Frank London et le chanteur accordéoniste Lorin Sklamberg, personnages historiques des vénérés Klezmatics, répétaient dimanche le répertoire de Vous avez dit klezmer?, le concert qu'ils offrent demain soir à la salle Pierre-Mercure avec l'ensemble montréalais Constantinople.

Découverte des uns et des autres, préparation des transitions et harmonies, observation des instruments comme le kanun de Didem Basar, le sétar persan de Kiya Tabassian, le tombak de son frère Ziya, la viole de gambe de Pierre-Yves Martel: tout va bon train pour une création véritablement originale, marque de commerce de tous ces musiciens, pour la première fois réunis.

«Tu as entendu comme moi cette pièce qui paraît très orientale avec tous ces instruments. Il s'agit pourtant d'une chanson juive hassidique. Tu lui ajoutes l'accordéon et elle rappelle la musique grecque des tavernas. C'est la trompette qui est l'instrument extérieur à tout cela. Alors, j'essaie de trouver ma voix là-dedans», explique par la suite Frank London en entrevue.

Icône du New Jewish Movement de New York au même titre que John Zorn, London demeure parfaitement ouvert au dialogue avec des artistes issus d'autres cultures. «La personnalité d'un partenaire est l'élément le plus important dans ce genre de projet. Le reste est une question d'habillage», raconte-t-il. «Il ne s'agit pas seulement de dire que les cultures se mélangent. C'est le mariage des langages des individus qui fait la force de la rencontre», ajoute Kiya Tabassian, le directeur artistique de Constantinople.

Vous avez dit klezmer?, le concert conçu par les deux artistes, ne comporte aucune pièce habituelle de Constantinople ou des Klezmatics. On ratisse large bien au-delà du klezmer, avec les chants sacrés yiddish, des chants judéo-persans et même des extraits du Cantique des cantiques. On ajoute deux compositions. On aborde le divin, les plaisirs de la vie, l'amour et le politique. Comme toujours, on construit les ponts de l'avenir.

**

À la salle Pierre-Mercure, demain mercredi à 20h. Renseignements: 514 987-6919.

Klezmatics: Mizmoyr ledovid