Peter Gabriel: Un grand orchestre pour se gratter le dos

Peter Gabriel
Photo: Jacques Grenier - Le Devoir Peter Gabriel

«C'est un peu comme se produire sur scène sans vêtements», commentait Peter Gabriel en conférence de presse au Centre Bell hier après-midi, alors qu'on le sondait quant à l'étrangeté de chanter devant un orchestre de 54 musiciens plutôt qu'en compagnie de ses habituels manieurs de basse, guitare et batterie.

«J'ai toujours connu mes meilleures expériences lorsque j'outrepasse mes frontières.» Les spectacles d'hier soir et de ce soir sont les premiers en terre nord-américaine de la tournée de l'album de reprises Scratch My Back. Deux autres étapes seulement suivront, au prestigieux Radio City Music Hall de New York et à l'Hollywood Bowl de Los Angeles. Une fleur à la patrie du prog et de l'ami Robert Lepage? «Montréal a toujours été bonne pour moi.» Lire la critique de Sylvain Cormier sur le site ledevoir.com