En route vers Petite-Vallée

Pour sa 28e mouture, le Festival en chanson de Petite-Vallée (FCPV) accueillera Steve Faulkner, Luc De Larochellière, Pépé goes français et l'Acadien Pascal Lejeune. L'événement, qui se déroulera du 24 juin au 3 juillet, fait également une place importante au slam avec la venue de Ivy et de deux de ses compères. La programmation était dévoilée hier au Verre Bouteille, à Montréal.

Le spectacle Hommage au passeur revient cette année à Zachary Richard, dont l'univers servira aussi de répertoire à la chorale de la Petite École de la chanson, composée de 300 enfants venus de partout en Gaspésie. Cette édition de la Petite École fera d'ailleurs l'objet d'un documentaire signé Lucie Gagnon et Raymond St-Pierre de Radio-Canada.

Mais le FCPV, c'est aussi et d'abord un concours consacré à la jeune chanson. Douze artistes émergents ont été sélectionnés, dont huit chansonneurs, deux paroliers et deux compositeurs. Trois ex-participantes des Rencontres qui chantent, résidence de création destinée aux artistes de la francophonie canadienne et des Amériques, se retrouvent parmi les chansonneurs choisis: Lisa LeBlanc de Rosaire-ville au Nouveau-Brunswick, Nadia Gaudet de St. Claude au Manitoba et Klô Pelgag de Sainte-Anne-des-Monts en Gaspésie. S'y greffent Myëlle de Jonquière, Samuele de Montréal, Violett Pi de Granby, Ricardo Emrical Lamour, Lavalois d'origine haïtienne, et enfin Ngâbo, du Congo, qui forme un duo avec André Ouellette de Shawinigan.

Les paroliers sont le Gaspésien Philippe Garon et la Montréalaise Suzanne Gagnon, alors qu'Alex Pelletier de Gaspé et Cédric Soussy de Montréal forment le tandem de compositeurs. Ces quatre derniers participants, choisis à l'aveugle, vivront une semaine de perfectionnement avec les artistes-arrimeurs Marie-Claude Séguin, Edgar Bori, Daniel Lavoie et Michel Faubert.

Le FCPV remettra des prix pour une valeur totale de 35 000 $.

***

Rectificatif du 15 avril 2010.
Les 12 jeunes «chansonneurs», paroliers et compositeurs sélectionnés pour le Festival en chanson de Petite-Vallée y déballeront leur univers respectif sans participer à un concours, contrairement à ce que nous avons écrit dans notre article «En route vers Petite-Valllée», paru le 13 avril. Nous nous excusons aussi d'y avoir rebaptisé l'artiste québécoise Marie-Claire Séguin du nom de Marie-Claude Séguin.