Comédie musicale - Le Blues d'la métropole attire aussi les jeunes

La comédie musicale Le Blues d'la métropole, inspirée de l'oeuvre du groupe Beau Dommage, fera plaisir aux baby-boomers nostalgiques, mais les jeunes y trouveront aussi leur compte.

Rencontré en répétition hier au studio Mel's, moins d'un mois avant la grande première du spectacle au théâtre Saint-Denis, le metteur en scène Serge Denoncourt constatait que les jeunes embarquent plus que jamais dans l'aventure.

Selon lui, actuellement, il y a plus de jeunes qui achètent les billets, car ils apprécient cette musique folk toujours à la mode.

Serge Denoncourt compte aussi sur de jeunes artistes, comédiens et chanteurs, au sein de la production.

Six jeunes sont appuyés par un vétéran de la scène, Normand D'Amour, qui joue le rôle d'Yvon Gilbert, un ex-joueur du Canadien ayant sept coupes Stanley à son actif, qui ouvre une taverne dans Villeray, le quartier de son enfance.

Vingt-neuf chansons du groupe-culte québécois sont interprétées par l'un ou l'autre des personnages, dont Normand D'Amour. Les autres comédiens sont Pascale Montreuil, Carl Poliquin, Éric Paulhus, David Laurin, Sophie Tremblay et Marylène Cousineau. Sept danseurs se retrouvent aussi sur scène, alors que Nico Archambault signe les chorégraphies.