Vitrine du disque - 26 février 2010

Chanson
TOUTES LES FILLES
Artistes diverses
La Tribu - Dep

Tous les garçons et les filles, leur thème musical (merci Françoise Hardy), ouvre l'album. Beaucoup d'unisson, petit banjo, solo de violon, délicat déploiement d'harmonies à la fin. C'est bien à la manière de cet historique trip de filles auteures-compositrices-interprètes et musiciennes, prolongement studio de la tournée Toutes les filles. Tact et sensibilité. Une leçon de proximité heureuse. Sept filles unies, souveraines, attentives et attentionnées: Catherine Durand, Gaële, Ginette, Amélie Veille, Sylvie Paquette, Marie-Annick Lépine, Magnolia. Chaque chanson aux petits oignons, profitant de l'occasion: des cordes en plus pour celles de Gaële, des harmonies à la McGarrigle pour celles de Marie-Annick, Ginette à l'harmonica pour élargir l'horizon de l'Aujourd'hui de Catherine, de la chaleur pour Quand il fait froid de Magnolia, etc. Des fois elles en font le moins possible, ailleurs se lâchent lousse (Cockpit). Tact et sensibilité, tout le temps. Des filles ensemble, pour un monde meilleur.
Sylvain Cormier

Toutes les filles: Aujourd'hui

***

Classique
SAVALL
Le Royaume oublié. La Capella Reial, Hespèrion XXI, Jordi Savall. Alia Vox 3 SACD AVSA9873AC (Pelléas)

Jordi Savall sidère une fois de plus par le côté visionnaire et érudit de sa nouvelle production, présentée sous forme de livre, comme Jérusalem, projet qui devrait être présenté à Montréal le 29 avril. Savall lutte contre l'oubli du massacre, le 22 juillet 1209, des 20 000 habitants de la ville de Béziers qui avaient refusé de livrer aux croisés 230 «hérétiques» cathares ne partageant pas la doctrine de l'Église. Le Royaume oublié fournit une contextualisation sonore de cette tragédie, lumineusement articulée en trois volets: Apparition et rayonnement du catharisme - L'essor de l'Occitanie (950-1204); Croisade contre les Albigeois - Invasion de l'Occitanie (1204-1228); Persécution, diaspora et fin du catharisme (1229-1463). Le parcours est souvent aride, mais le projet fabuleusement mis en forme et expliqué est un opus majeur du parcours artistique de Savall.
Christophe Huss

***

Classique
GENS
Tragédiennes 2: De Rameau à Berlioz. Véronique Gens, Les Talens lyriques, Christophe Rousset. Virgin 216574 2.

Si vous aimez l'opéra, le répertoire français — rare qui plus est —, les chanteuses à tempérament et les accompagnements orchestraux de haute tenue, insistez pour trouver ce CD, qui ne sera sans doute pas exposé dans les «têtes de gondoles» des disquaires. Car ce n'est pas un produit prioritaire pour EMI Canada, à tel point que je me suis quasiment fait insulter et assurément envoyer paître lorsque j'en ai demandé un exemplaire afin de pouvoir vous en parler! Grâce au président de Virgin Classics pour le monde, qui s'est empressé de réparer l'outrage, vous êtes aujourd'hui, heureux lecteurs du Devoir, informés que voilà l'un des plus beaux, intelligents et utiles récitals vocaux parus en 2009. On est ému d'entendre Véronique Gens en si grande forme incarnant des héroïnes de Gluck, Sacchini, Rameau ou Cherubini. Un parcours sans équivalent au disque. Cela valait le coup de se battre...
Christophe Huss

***

Latin jazz
CEREMONY
Omar Sosa & NDR Bigband
Arranged by Jaques Morelenbaum
Otá Records / SRI

Après Tales from the Earth, tout de marimba ou de vibraphone, et Afreecanos, plus africain, revoici le grand rénovateur pour la première fois en big band, reprenant des pièces de Spirit of the Roots, de Bembon et d'Afreecanos, en en ajoutant des nouvelles au début et à la fin. Arrangé par Jacques Morelenbaum, un esprit fin, le disque dévoile un bel équilibre entre la dévotion plus intime et la puissance des vents, entre le battement traditionnel et la batterie jazz. On a connu Sosa plus éclaté au piano ou au marimba, mais il n'en perd pas moins sa grande créativité. L'orchestre lui procure des contrastes saisissants, alors que le claquement des cuivres répond souvent à la douceur d'un instrument. Parfois, les arrangements permettent de pénétrer progressivement le monde afro-cubain. Mais, en dépit de son caractère contemporain, le disque s'inscrit en parfaite continuité avec les pionniers du latin jazz.
Yves Bernard

Omar Sosa: Salida Con Elegba

***

Trad
CÉ QU'ESSÉ?
Les Tireux d'Roches
Indépendant / Outside

Ils sont de Saint-Élie-de-Caxton, célèbre village d'un fabuleux conteur qui contait avec eux à leurs débuts. Volontairement, ils déclinent le trad sans violon, ne conservant de la lutherie habituelle que la guitare, l'accordéon et l'harmonica, leur ajoutant banjo, gazou, violoncelle, flûte traversière, clarinette, saxos et percussions tous azimuts. D'entrée de jeu, les Tireux attaquent avec une chanson à répondre loufoque aux accents forains, jazzée de caisse claire, qui pourrait aussi bien rappeler la fanfare que la musique actuelle la plus mélodique. Le ton est donné: l'accent très québécois, les solos et les dialogues d'instruments souvent inusités, les reels ralentis, les arrangements prog, les anti-climax entre relâchement et tension, tristesse et drôlerie, chanson et swing. Ce disque sera retenu parmi les meilleurs de l'année, peut-être même sera-t-il annonciateur d'un tournant du trad à l'aube de cette nouvelle décennie.
Yves Bernard

Les Tireux d'Roches: Quarts de clous