Concerts classiques - Expérience concluante

Petit événement hier soir à I Musici, avec un concert dirigé par un chef invité, Jesus Amigo. Ce dernier était associé à un musicien qu'il connaît bien, Alexandre Da Costa, et avait amené avec lui des partitions aussi splendides que méconnues du Catalan Eduardo Toldrà et du Portugais Joly Braga Santos.

Amigo a prouvé que l'ombre dans laquelle sont placées ces oeuvres tient plus du manque de connaissance et de curiosité des programmateurs de concerts que de leur qualité intrinsèque. On prend plus de plaisir à découvrir Vistes al mar de Toldrà ou le Concerto pour cordes de Joly Braga Santos qu'à réentendre les Sérénades de Dvorak ou Elgar. Le néoromantisme pittoresque de ces pièces fonctionne pleinement et Jesus Amigo en a magnifiquement dessiné les contours dans une caractérisation sonore pertinente. Les Musici, réceptifs à la rencontre de cette baguette inconnue, ont livré des solos dans le Concerto pour cordes tantôt excellents (alto, violoncelle), tantôt décents (violon).

En première partie, Alexandre Da Costa et Wonny Song ont abordé les déluges de notes de Mendelssohn dans une optique plus romantique sérieuse que juvénile. Ce son imposant des solistes, dans une salle généreuse, écrasait complètement l'orchestre, trop peu fourni en la circonstance et réduit au rang de commentateur discret d'une grande sonate pour violon et piano, assez peu intéressante. Da Costa et Song ont donné en rappel Montaigu et Capulet du Roméo et Juliette de Prokofiev. Dans la même salle, la semaine dernière, la violoniste inconnue Susanne Hou était apparue encore plus souveraine.

***

I MUSICI
Mendelssohn: Concerto pour piano, violon et cordes. Toldrà: Vistes al mar. Braga Santos: Concerto pour cordes en ré majeur. Wonny Song (piano), Alexandre Da Costa (violon),
I Musici, Jesus Amigo. Salle Pollack, jeudi 18 février 2009.