Entretien avec Francis Corpataux - Des chants pour la suite du monde

Francis Corpataux accomplit depuis deux décennies un travail colossal: celui de préserver le patrimoine musical des enfants et des adolescents de la planète.
Photo: Béatrix Raubach-Corpataux Francis Corpataux accomplit depuis deux décennies un travail colossal: celui de préserver le patrimoine musical des enfants et des adolescents de la planète.

Globe-trotter émérite, chercheur visionnaire et professeur titulaire associé de l'Université de Sherbrooke, Francis Corpataux accomplit depuis deux décennies un travail colossal: celui de préserver le patrimoine musical des enfants et des adolescents de la planète. À son crédit: 2000 enregistrements sur les cinq continents, 17 disques thématiques de la collection Le chant des enfants du monde et 5 autres albums.

En 2005, l'Académie Charles-Cros lui a décerné son prix Coup de coeur Musique du monde pour l'ensemble de sa collection, un honneur pleinement mérité et pourtant fort peu médiatisé ici. Revoici le pédagogue avec deux nouveaux disques: Le Chant des enfants du monde, Volume 16: Albanie Shqipëria et Albanie, Polyphonies de Lapardha - Enderre E Bregdetit-O. Le résultat est une fois de plus à la hauteur des attentes. Hommage!

«Je travaillais en pédagogie à l'université et je constatais que les autres enseignants entendaient peu d'enfants qui interprétaient les chants des autres traditions. Je me suis donc demandé si c'était la même chose ailleurs, si la technologie et la mondialisation avaient le même effet de nivellement des musiques, si les enfants du monde étaient encore de véritables porteurs spontanés de leurs traditions», relate Francis Corpataux.

Et quelle est sa réponse après 20 ans de travail acharné? «Je constate que l'influence des technologies est de plus en plus forte partout, surtout en milieux urbains. La musique est surtout anglo-saxonne. Ensuite, les cultures traditionnelles pénètrent les musiques de variété à travers la world music. Pour trouver des musiques de terrain reliées à des fonctions, il faut maintenant aller dans les endroits beaucoup plus reculés.»

Depuis 1990, Francis Corpataux parcourt avec son épouse les recoins de la planète à la manière des explorateurs sonores du début du siècle dernier: un sac à dos de 14 kilos contenant un petit studio d'enregistrement et... beaucoup de soucis pour alimenter les piles. Partout le couple s'adapte aux conditions de vie de leurs hôtes. Leur approche est simple: l'écoute.

«Il est important de ne pas juger. La meilleure chose que l'on fera sera de se taire ou de questionner si nécessaire. Je n'ai rien à donner et je demande même quelque chose d'immatériel. Les étrangers arrivent souvent pour donner et les locaux développent une sorte de lassitude par rapport à cela. Lorsque je leur demande quelque chose, je fais appel à leurs valeurs. Cette façon de faire marque un certain respect pour leur culture.»

Existe-t-il un vaste répertoire de chants d'enfants à travers le monde? «La majorité des pièces que j'enregistre ne sont pas des chants d'enfants pour enfants, mais plutôt des airs que les jeunes ont appris par imprégnation. Il existe toutefois partout dans le monde un répertoire de comptines, de jeux chantés, de rondes, de sauts à la corde et de tape mains. Ce répertoire est universel.»

Partout, le professeur bourlingueur collecte aussi des berceuses, des chants d'école, de travail, de culte et de séduction, de même que des paroles sociales que les enfants transforment régulièrement. Souvent, l'adolescence commence tôt. «À partir de 11 ans, les filles s'intéressent déjà souvent aux chansons de séduction et de mariage, tout en continuant la pratique des jeux chantés. Quant aux garçons du même âge, ils auront davantage le droit de jouer des instruments. Leur répertoire sera moins affectif et ils interpréteront plus de chants qui relèvent des croyances.»

Ne reste qu'à apprécier les déchirantes polyphonies adultes sur Albanie, Polyphonies de Lapardha - Enderre E Bregdetit-O, ou les trouvailles si authentiques du Volume 16 de la collection Le chant des enfants du monde: Albanie Shqipëria. Une oeuvre unique pour la suite du monde.

*****

Le Chant des enfants du monde, Volume 16: Albanie Shqipëria, chez Arion

Albanie, Polyphonies de Lapardha - Enderre E Bregdetit-O, chez Arion

À paraître: Le Chant des enfants du monde, Volume 17: Berceuses

À voir en vidéo