Hallyday engage une procédure judiciaire contre le Dr Delajoux

Paris — Johnny Hallyday et son épouse Laeticia ont décidé d'engager une «procédure judiciaire civile» contre le Dr Stéphane Delajoux, qui a opéré le chanteur pour une hernie discale le 26 novembre, et contre la clinique parisienne du Parc Monceau, a annoncé hier le service de presse de l'artiste. L'affaire sera examinée lundi à 11h.

Dans un communiqué, l'agence 96b précise qu'«une assignation en référé d'expertise aux fins de désignation d'un collège de médecins experts a été déposée devant le tribunal de grande instance de Paris» par l'avocate du couple, Me Virginie Lapp.

Cette procédure «a pour objectif de faire mandater par la justice des experts indépendants chargés d'examiner» toutes les circonstances dans lesquelles s'est déroulée l'opération, et leur «conformité aux règles de l'art et de la science médicale».

«C'est une excellente nouvelle, et c'est ce qui aurait dû être mis en oeuvre dès le départ, pour une raison relativement simple, c'est que seule cette action sera en mesure de faire la part des choses entre des propos tout à fait intempestifs et inconsidérés et la réalité médicale du patient, M. Johnny Hallyday», a souligné sur RTL l'avocat du Dr Delajoux, Me David Koubbi.

Dans la matinée, le producteur de Johnny Hallyday, Jean-Claude Camus, avait annoncé sur RTL qu'un référé allait être déposé à Paris pour demander une expertise. Il s'agit de «déterminer si l'opération, comme on le dit, serait une opération très, très mal faite», avait-il dit.

Il avait ajouté que «deux versions s'affrontent pour l'instant». «La première, c'est que l'opération faite à Paris, semble-t-il, [...] a été mal faite», selon «l'entourage de Johnny et les médecins américains». Par ailleurs, les médecins qui ont examiné le chanteur pour les assurances «pensent qu'il a contracté une infection au cours de l'opération. Ce sera aux experts de trancher la question», avait poursuivi Jean-Claude Camus.

L'avocat du médecin a assuré que l'intervention avait été «on ne peut plus normale». Le Dr Delajoux répondra «naturellement» à toutes les questions et «en posera un certain nombre également», a ajouté Me Koubbi. S'il s'agit d'une infection nosocomiale, comme le pensent les médecins des assurances, cela «exclut», selon lui, «la responsabilité» du docteur. «Seule une expertise sera en mesure de rapporter la preuve de ce qui s'est passé», a observé l'avocat.

Jean-Claude Camus, qui se trouve à Los Angeles depuis mardi, a déclaré avoir vu le chanteur âgé de 66 ans «dans un état étonnamment satisfaisant». «Il est tout à fait conscient» et «il a demandé à son négrier du spectacle de lui organiser vite, vite cinq Stade de France et cinq Bercy».

«On va réfléchir un petit peu parce que, quand même, c'était un peu prématuré aujourd'hui», a-t-il observé. «Il piétine déjà d'impatience de remonter sur scène» mais «il faut faire attention à ce qu'on fait. Je ne veux pas que Johnny reparte sans être en pleine forme, pour qu'il puisse redonner le meilleur à son public».

À voir en vidéo