Green Day reproche à Wal-Mart de vouloir censurer son nouvel album

New York — Même si le groupe rock Green Day vient de lancer l'album le plus populaire aux États-Unis, son nouveau disque 21st Century Breakdown demeurera absent des tablettes des magasins Wal-Mart du pays.

Le groupe dénonce le fait que la chaîne de magasins à grande surface a refusé de vendre son dernier album, parce que Wal-Mart voulait une copie modifiée afin d'en éliminer le langage et le contenu qui attirent au disque l'étiquette «Avertissement parental». Les membres de Green Day ont toutefois refusé.

En entrevue, le leader de la formation, Billie Joe Armstrong, a reproché au magasin d'avoir voulu les censurer.

Wal-Mart vend les CD d'autres artistes au contenu jugé offensant, notamment le dernier album du rappeur Eminem, mais la chaîne offre à ses clients une version «propre», qui est remixée pour en retirer le contenu qui pourrait être jugé inadmissible. Mais, selon M. Armstrong, rien dans l'album ne nécessite des modifications.

21st Century Breakdown contient des jurons et certains sujets considérés comme peu appropriés pour un public d'âge mineur. Wal-Mart a toutefois répliqué qu'elle avait depuis longtemps adopté la politique de ne pas offrir de disques arborant une étiquette «Avertissement parental».

Malgré qu'il ne soit pas vendu dans les magasins Wal-Mart du pays, le dernier opus de Green Day s'est néanmoins hissé au sommet des palmarès des ventes d'albums en fin de semaine dernière. Environ 215 000 exemplaires de

21st Century Breakdown ont été écoulés depuis le lancement du disque, vendredi.

Green Day sera au Centre Bell le 18 juillet.