Fernand Lindsay, l'âme du Festival de Lanaudière, s'éteint

Le père Fernand Lindsay, créateur du Festival de Lanaudière, est décédé hier soir à l'âge de 80 ans des suites d'une longue maladie.

C'est déjà très amaigri que le père Lindsay avait assisté au dernier concert de ce qui aura été son dernier festival. Au programme: le Requiem de Verdi dirigé par Kent Nagano. Dommage que l'interprétation ne fut pas aussi impérissable que l'oeuvre de cet acteur majeur de la scène musicale québécoise.

Tout avait commencé en 1977, lorsque Fernand Lindsay, alors directeur du centre culturel de Joliette, organisa trois concerts estivaux de l'Orchestre symphonique de Montréal à la Cathédrale de Joliette. L'année suivante, la manifestation devint un festival.

La construction de l'amphithéâtre faillit coûter la perte du Festival de Lanaudière, mais le gouvernement du Québec trouva une solution pour associer Lanaudière et la Place des arts et sauver la manifestation.

Sous l'impulsion de Fernand Lindsay, dont l'idée de festival était venue d'une fascination pour Salzbourg, et de la directrice artistique Louise Forrand-Samson, le Festival de Lanaudière acquit rapidement une réputation internationale et devint le principal festival de musique classique en Amérique du Nord, accueillant non seulement les concerts estivaux de l'OSM mais aussi des solistes de renom. Même si l'OSM semble déserter Lanaudière depuis l'arrivée en poste de Kent Nagano, le Festival réussit toujours à glaner une assistance de près de 50 000 mélomanes chaque été et demeure la manifestation phare de l'été musical québécois.

François Bédard est le directeur général du festival et Fernard Linsay avait progressivement passé le flambeau artistique à Alex Benjamin depuis quelques années.

À voir en vidéo