Festival Montréal en lumière - Angèle Dubeau et Albert Millaire taquinent Gargantua

Ce soir, au Théâtre Maisonneuve, à 20h, dans le cadre de Montréal en lumière, Angèle Dubeau, La Pietà et Albert Millaire présentent Gargantua, oeuvre pour récitant et cordes de Jean Françaix d'après Rabelais. Le disque vient de paraître chez Analekta.

Jean Françaix est au XXe siècle français une sorte de Francis Poulenc au petit pied — compositeur de talent plus que de génie. Néoclassique modèle, honni des avant-gardistes, il fut le musicien de plusieurs films de Guitry, cinéaste honni d'à peu près les mêmes cercles. S'il avait eu plus de relations dans l'industrie du cinématographe, il aurait pu écrire des musiques pour Claude Autant-Lara et Denys de la Patellière. Bref, Jean Françaix est le musicien type de la «France à papa» des années 50.

Mais le vent tourne. Pour prendre une analogie cinématographique, La Belle Captive de Robbe-Grillet n'est déjà plus regardable (sauf pour les formes de Gabrielle Lazure...), alors que La Traversée de Paris d'Autant-Lara et Les Grandes Familles, film de Denys de la Patellière, sont entrés au patrimoine. De la même manière, on se délectera encore longtemps de l'esprit français et de la légèreté du meilleur de l'honorable artisan musical Jean Françaix, quand le «génie révolutionnaire» de ses pourfendeurs aura été oublié depuis longtemps.

Décriée dans son pays, la musique de Jean Françaix représente emblématiquement aux yeux des Anglo-Saxons, la french touch en musique. Son problème par rapport à la postérité est exactement le même que dans le cas du Tchèque Martinu et du Français Milhaud: Françaix a été trop prolifique et le mélomane a besoin d'interprètes engagés pour faire le tri. C'est là que se situe l'heureuse initiative d'Angèle Dubeau et Albert Millaire, visant à recréer une sorte de Pierre et le loup français géant (plus de 40 minutes).

L'intello conte musical Gargantua est un assez agréable et réussi résumé de l'oeuvre de Rabelais, qui, au disque, pâtit beaucoup de ne pas être subdivisé en quatre ou cinq plages.

***

- Festival Montréal en lumière. Au Théâtre Maisonneuve de la Place des Arts à 20h. 514 842-2112. Gargantua et autres plaisirs. Disque Analekta AN 2 7828.

À voir en vidéo