Spectacle de l'ensemble Dave Gossage - Celtitude montréalaise

Ils sont d'Irlande et d'Écosse, de Montréal et de jazz; parmi le meilleur de la musique celtique d'ici. Leur histoire est celle d'une famille de musiciens qui ont dû s'adapter à tout. Le flûtiste Dave Gossage, le batteur Thom et le contrebassiste Bill sont réunis au sein du quintette qui offrira neuf concerts dans l'île jusqu'à la fin de mars, à commencer par demain soir à l'Auditorium Le Prévost.

Dave présente le clan: «Ma grand-mère était une immigrante irlandaise venue s'installer dans les Laurentides. Violoneuse, elle se produisait souvent au Québec. Quant à mes frères et moi, nous sommes tous musiciens. Nous avons tous commencé par le jazz et nous faisons tous un peu de tout. De mon côté, je joue de la musique celtique depuis une vingtaine d'années.»

Dave fut d'abord appelé par le regretté Kirk MacGeachy, qui voulait faire évoluer le son de son groupe Orealis en le rendant plus dansant. Dans les années 80, Orealis était la plus connue des formations celtiques québécoises, enregistrant chez Green Linnet, alors le plus important label dans le genre en Amérique.

À la suite d'Orealis, Dave Gossage se retrouve au centre de Tuna, un groupe beaucoup plus traditionnel, avec deux violons et sans batterie. À ses dires, son présent ensemble est une sorte de mélange d'Orealis et de Tuna. «Nous avons ramené la batterie, sans pour autant donner dans le rock celtique. Nos pièces chantées sont traditionnelles, aussi bien irlandaises ou écossaises, mais nos instrumentales sont majoritairement des compositions. Nous recherchons tout, des gigs, des polkas, des reels, du québécois et même la musique sud-africaine. À cause de nos antécédents jazz, nous accordons beaucoup d'importance aux arrangements et nous improvisons beaucoup.» La sortie du premier disque est attendue au début de mars.

Collaborateur du Devoir

- À l'Auditorium Le Prévost, demain à 20h et dans huit autres salles montréalaises

jusqu'au 27 mars prochain. Renseignements: tél: 514 856-3787.

À voir en vidéo