Jazz - Freddie le mal aimé

Après des années de disette, le trompettiste Freddie Hubbard se manifesta il y a quelques mois de cela avec la parution d'un album produit par un trompettiste pétri d'admiration à son égard. Toujours est-il que ce rebond tardif mais remarqué avait suffi à le remettre en selle. Il y a trois ou quatre mois, il fit la couverture du magazine Down Beat. Ensuite, il fut le sujet d'un article dans Jazzman. Puis peu après, il est... mort!

Hubbard était et reste un cas étrange. Très singulier. Il fut un musicien remarquable mais, bizarrement, mal apprécié. On se souvient que, dans les années 70, il fut la tête de Turc de critiques probablement enclins au fanatisme et qui avaient oublié que ses deux ou trois productions, il est vrai sirupeuses, sur étiquette CTI cachaient un parcours jusqu'alors remarquable.

Oui... Avant CTI, il y eut ses collaborations avec John Coltrane et Eric Dolphy, avec Art Blakey et Ornette Coleman, Dexter Gordon et Oliver Nelson, Andrew Hill et Randy Weston, Sonny Rollins et Max Roach, Bill Evans et Wayne Shorter. Bref, le gratin du jazz l'appréciait. Quoi donc, au juste? Son extraordinaire virtuosité. Sur ce plan, il n'eut jamais d'alter ego. Question technique, il demeure le champion toutes catégories.

Cela énerva notamment Miles Davis, qui formula plus d'une critique acerbe. Il faut dire que notre homme se fit remarquer dès son premier enregistrement pour l'étiquette Blue Note. Son titre? Open Sesame avec McCoy Tyner au piano, Sam Jones à la contrebasse, Tina Brooks au saxophone et Clifford Jarvis à la batterie.

Curieusement, ce Open Sesame gravé en 1960 disparut de la circulation pendant des décennies avant d'être réédité au début des années 2000. Aujourd'hui, il se transige à petit prix, moins de 15 $. Vu la qualité de l'ensemble, c'est vraiment une aubaine. Toujours est-il que, lors de la publication de ce Sésame, ouvre-toi, la maturité de son jeu agaça bien de ses aînés. Il suscita l'envie tout au long de son périple ici-bas. C'est triste.

P.-S.: on conseille vivement l'achat de Hub Cap sur Blue Note avec Julian Priester au trombone, Jimmy Heath au saxophone, Cedar Walton au piano, Larry Ridley à la contrebasse et Philly Joe Jones à la batterie.

***

Tout d'abord, un rappel: les musiciens souhaitant se produire dans le cadre de la 10e édition du Off Festival de jazz de Montréal en juin prochain ont jusqu'au 1er février pour envoyer leur CV. L'adresse est la suivante: Off Festival de jazz de Montréal, C.P. 60150, Montréal, Québec, H2J 4E1.

À voir en vidéo