Spectacle de Sagapool - Au-delà du klezmer et de la musique tzigane

Photo Marianne Larochelle
Le groupe montréalais Sagapool a été proclamé meilleur groupe instrumental de 2008 au Gala de musique folk canadienne.
Photo: Photo Marianne Larochelle Le groupe montréalais Sagapool a été proclamé meilleur groupe instrumental de 2008 au Gala de musique folk canadienne.

Ils s'appelaient Manouche et s'appliquaient à devenir moustachus. Mais ils descendaient de Bratsch beaucoup plus que de Django, s'alimentant d'abord de musiques tziganes et de klezmer juif.

Puis, lorsque les héritiers de Django ont émergé à Montréal, ils sont devenus urbains, éclatés et encore plus métissés. Étiquetés manouches, ils se sentaient d'abord montréalais, mais de leur nom, ils retenaient toutefois le nomadisme et l'esprit libertaire. Jusqu'à la sortie en mai dernier d'Épisode Trois, un disque qui marque un changement de trajectoire et de nom. Sagapool ouvre donc l'année de son dixième anniversaire demain soir au Divan orange.

Proclamé meilleur groupe instrumental de 2008 au Gala de musique folk canadienne, le groupe montréalais est désormais affranchi du malentendu. «Ça fait du bien de ne plus se sentir porte-parole d'un genre que l'on a très peu pratiqué, raconte l'accordéoniste Luzio Altobelli. On n'est plus régis par des styles musicaux et on regarde à 360 degrés autour de nous. On pige n'importe où et on fait de la musique festive avec nos instruments acoustiques.»

Violon, accordéon, piano, clarinette, accordéon, guitare et batterie comme lutherie de base, mais le groupe offre une panoplie d'autres possibilités. Si chaque musicien maîtrise un instrument principal, aucun ne se contente de n'en jouer qu'un seul et le son de la contrebasse, des percussions et même du glockenspiel résonne. «Cela confère plus de dynamique et en spectacle, les musiciens changent souvent de rôle», ajoute Luzio Altobelli.

Sur disque, l'évolution de Sagapool fut constante. Un premier album paru en 2000 a révélé une musique frénétique, collée davantage à l'Europe de l'Est, alors qu'un deuxième, qu'ils ont lancé cinq ans plus tard, indique une voie plus expérimentale, le groupe faisant cohabiter plusieurs genres musicaux, quitte à les superposer et à les confronter.

Si Épisode Trois fait apparaître un éclatement marqué, l'écriture y est plus concise: un album de compositions sur lequel, contrairement aux précédents, chaque note trouve sa place. «L'album représente pour nous un équilibre entre les deux premiers au niveau de l'énergie, et un changement de style. La présence plus accrue du jazz nous a également permis de sortir des gammes juives. Et on explore toutes sortes de sonorités. Si on sonne disco ou qu'on introduit une saveur techno, c'est pas grave, on est acoustiques à 95 %», explique encore Luzio.

Des chansons plus courtes, des atmosphères de fêtes foraines et de cirque, des climats cinématographiques, quelques ambiances felliniennes, de la musique de création qui sautille, quelques légères déconstructions sonores et toutes sortes de swings qui s'entremêlent: jazz, klezmer et... manouche. Mais Sagapool demeure malgré tout fidèle à l'esprit des peuples de la route en assumant toujours ses errances festives et ses pièces qui voyagent.

Les instruments mélodiques alternent d'un titre à l'autre et certains instruments comme le piano Fender Rhodes ou la batterie sont ajoutés. «On a résisté très longtemps à la batterie parce qu'on aimait être debout, mais on a changé, souligne l'accordéoniste. On peut maintenant aller chercher plus de groove. Et notre batteur, Marton Maderspach, qui est avec nous depuis plus d'un an, va nous apporter d'autres saveurs. Hongrois d'origine, il s'intéresse également aux musiques turques. En plus, il joue tellement d'instruments qu'on n'a pas eu encore le temps d'en faire le tour.» Avant d'y parvenir, Sagapool s'en remet, le temps d'une soirée au joyeux bordel de l'atmosphère du bar, histoire de se replonger l'âme dans le chaos de la fête après les Fêtes.

Collaborateur du Devoir

- Au Divan orange, demain à 22h. Renseignements : tél: 514 840-9090.