Musique classique - Le YouTube Symphony Orchestra met la planète classique en ébullition

YouTube s'est associé au Carnegie Hall, au compositeur Tan Dun, à l'Orchestre symphonique de Londres, au chef d'orchestre Michael Tilson Thomas et au pianiste Lang Lang pour promouvoir la création du YouTube Symphony Orchestra, dont les membres seront recrutés par Internet. Cet orchestre donnera son premier concert au Carnegie Hall de New York, le 15 avril 2009.

L'idée, révolutionnaire dans le domaine de la musique classique, est de constituer en ligne le premier orchestre à travers une audition planétaire, par Internet.

Si tout cela vous semble du chinois, c'est un peu normal. D'abord, parce que l'initiative novatrice de YouTube est totalement inattendue. Ensuite, parce que le compositeur impliqué dans l'aventure est le Chinois Tan Dun, celui qui a créé l'équivalent musical de la «cuisine fusion».

Tan Dun a composé pour l'occasion une Eroïca Internet Symphony qui mêle des réminiscences de la Symphonie héroïque de Beethoven, la musique urbaine et des modes musicaux chinois. L'oeuvre de cinq minutes, enregistrée avec l'Orchestre symphonique de Londres, est en ligne sur www.youtube.com/symphonyfr.

Comment ça marche ?

Les musiciens professionnels et amateurs, quels que soient leur âge, leur pays et leur instrument, sont invités à auditionner en envoyant à YouTube une vidéo dans laquelle ils interprètent l'Eroïca Internet Symphony sur leur instrument, et une autre pièce de leur choix.

La partition de l'oeuvre de Tan Dun peut être téléchargée en ligne, en format pdf, et YouTube met à disposition, pour l'entraînement des candidats et la réalisation de leurs films, une vidéo (sans son) de Tan Dun dirigeant l'oeuvre.

La date limite des candidatures est le 28 janvier 2009. Un panel d'experts issus de grands orchestres sélectionnera alors les demi-finalistes. Mais le dernier mot ira à la communauté YouTube, invitée, entre le 14 et le 22 février, à élire les gagnants. Dernier mot... ou presque, car on comprend, à lire les «f.a.q.» sur le site YouTube, que le juge ultime sera le chef d'orchestre Michael Tilson Thomas.

Les musiciens sélectionnés seront annoncés sur YouTube le 2 mars 2009. Les dépenses de voyage et d'hébergement à New York des vainqueurs sont évidemment payées par les organisateurs.

Paris ouvre le bal

Tout juste 48 heures après son lancement, l'opération trouve un écho inattendu au sein de la planète musicale. Après le London Symphony Orchestra, partenaire initial de YouTube dans cette opération, c'est l'Orchestre de Paris qui a annoncé, par la voix de son directeur musical, Christoph Eschenbach, son soutien à cette initiative. «L'Orchestre de Paris est heureux de soutenir cette initiative, qui s'inscrit pleinement dans l'esprit de sa politique destinée à faire découvrir le répertoire symphonique et le métier de musicien d'orchestre au plus grand nombre», dit un communiqué.

L'Orchestre de Paris mettra notamment sur sa chaîne www.youtube.com/orchestredeparis des vidéos réalisées avec ses musiciens afin d'apporter des conseils aux candidats francophones. D'ores et déjà, le premier violon de l'orchestre parisien, Philippe Aïche, a réalisé un petit film pour donner des conseils aux violonistes postulants. Les membres de l'Orchestre symphonique de Londres ont pour leur part déjà posté vingt vidéos du même acabit en langue anglaise. Il y a fort à parier que d'autres orchestres dans le monde chercheront à jouer les mentors dans les principales langues qui restent «disponibles» (allemand, espagnol, japonais, chinois, russe...).

À voir en vidéo