Spectacles - Desjardins et compagnie jusqu'au bout du Québec

L'Anse-à-Beaufils — Fait trop beau dehors pour qu'on ferme la porte de service. La toute première conférence de presse jamais tenue à La Vieille Usine de L'Anse-à-Beaufils, première de quatre présentations en autant de lieux de la programmation d'été du ROSEQ (Réseau des organisateurs de spectacles de l'est du Québec), laissera donc filtrer ciel et vent du large, preuve qu'on est en Gaspésie, à six kilomètres de Percé.

En ce lundi 27 mai, il y a plus de monde à La Vieille Usine qu'au dernier pow-wow promotionnel des Francos de Montréal. Sur scène, Martin Hogan, jeune espoir local, chante à coeur ouvert L'Oubli de Michel Rivard devant l'auteur-compositeur lui-même, porte-parole de ce 20e «été show» du ROSEQ, grattant une guitare ayant appartenu au même Rivard. Belle histoire. Donnée, revendue, rachetée, la belle a abouti entre les mains d'un héritier naturel. La version est sentie, Rivard est ému, l'assemblée aussi. On peut commencer. Solange Morrissette, directrice générale du ROSEQ, donne le détail des tournées d'été comme elle le fera mardi, mercredi et jeudi à Saint-Fabien, à Sept-Îles et à Montréal: «162 spectacles par 27 artistes ou groupes d'artistes dans 24 lieux chaleureux». Le double de l'an dernier.


L'affiche est doublement impressionnante, comme de raison. Impossible de ne pas y voir un nom avant les autres: Richard Desjardins. Le retour du bon gars à la scène québécoise ressemble à une montée au front: à la «guétard» acoustique seulement (sic), Desjardins présentera sept spectacles sur la Côte-Nord, de Tadoussac, les 29 et 30 juin, jusqu'à Natashquan, le 11 juillet. Rivard, lui, se paiera la totale, visitant les 24 salles du réseau, parcourant près de 4500 kilomètres. «Je crois à cette façon-là de faire de la chanson», professe-t-il, plus qu'impatient après sa pause-santé obligée des derniers mois. Formule souple, spectacle différent tous les soirs, promet Flybin: le brillant multi-intrumentiste Francis Covan l'accompagnera. La petite famille de Rivard itou, un mois durant: «Il n'est pas dit que je n'exploiterai pas ma femme et mes enfants... »


On retrouvera ainsi sur les routes de la Côte-Nord, de la Gaspésie et du Bas-du-Fleuve, en petits, moyens ou longs parcours selon les goûts et les budgets des diffuseurs, le plus beau plan de coupe imaginable de nos chanteurs, chanteuses et groupes: se croiseront et s'entrecroiseront Claude Léveillée, Frédéric Gary Comeau, Catherine Durand, Bourbon Gautier, Fred Fortin, le Stephen Barry Band, Mes Aïeux, Marie-jo Thério, Stéphane Côté (avec ou sans Amélie Veille), l'ex Noir Silence Jean-François Dubé, Jeszcze Raz, Karen Young, Danny Boudreau, Vincent Vallières, Matt Laurent, Les Muses, Guillaume Arsenault et l'extraordinaire Steve Normandin. Quelques humoristes vivront également l'équipée, à commencer par le vétéran Jean-Guy Moreau, nouveau spectacle en bandoulière. «Si je n'étais pas un peu occupé moi-même, d'avouer Rivard, j'irais voir tous les spectacles.» Ce n'est pas une boutade. À ceux qui auraient cette ambition folle, le site Internet http://roseq.bonspectacle.com permettra de suivre tout ce beau monde à la trace. Manquera seulement le fumet des homards de L'Anse.