Bande sonore - Nick & Norah's Infinite Playlist

Avant même de considérer la question de la réussite cinématographique, un film affublé du titre Nick & Norah's Infinite Playlist se doit d'assurer, côté trame sonore.

Fidèle à l'esprit faussement brouillon de son oeuvre, le réalisateur Peter Sollett a réuni une solide sélection exempte de tubes pop. Les 15 pièces intelligemment agencées traduisent bien la fraîcheur du long métrage. Speed of Sound, du regretté Chris Bell, ouvre le bal. Nick & Norah's Theme, une composition de Mark Mothersbaugh, connu pour son travail avec le cinéaste Wes Anderson, clôt la danse. Ludique et entraînante, il s'agit en outre de la seule pièce instrumentale de l'album. Lequel a le mérite de mettre en avant, à ces deux exceptions près, des artistes de la relève déjà remarqués sur la scène indépendante. Mentionnons la contagieuse Ottoman, de Vampire Week-End, et la planante Xania, de The Submarines. L'inclusion de Baby You're my Light, de Richard Hawley, qui égraine une mélodie plus délicate, vient confirmer un souci d'éclectisme. Or c'est ce parti pris qui, paradoxalement, confère à l'album une certaine homogénéité de ton.

***

Nick & Norah's Infinite Playlist

Artistes variés

Atlantic