Musique classique - Le chef-d'oeuvre d'André Mathieu était dans un sac...

Le pianiste Alain Lefèvre
Photo: Jacques Grenier Le pianiste Alain Lefèvre

C'est aujourd'hui que sera lancé officiellement par Alain Lefèvre son nouveau disque consacré à André Mathieu. Ce CD qui révèle un concerto pour piano de 40 minutes est disponible en magasin depuis hier sur étiquette Analekta. Le Devoir s'est empressé de l'écouter...

L'histoire du 4e Concerto d'André Mathieu a été racontée par Alain Lefèvre lors de diverses entrevues. C'est en 2005, dans sa loge à l'issue d'un concert à Laval, qu'une dame lui tend un sac et s'éclipse. Ce sac contient cinq disques, dont quatre faces portent l'écriture de Mathieu lui-même qui indique «Concerto n° 4».

C'est la seule trace restante d'une oeuvre de la dimension, en durée, du 3e Concerto de Rachmaninov ou du Concerto Empereur de Beethoven. Il n'y a pas de partition, juste une source sonore. C'est le chef et compositeur Gilles Bellemare qui, à partir d'une écoute inlassable des disques, réalisera une partition!

Travail de fourmi

On se souvient peut-être qu'Alain Lefèvre a dû remuer ciel et terre pour obtenir que Gilles Bellemare puisse recevoir une rétribution pour ce travail de titan, qui lui a demandé plus d'une année, avec à la clé la résurrection de l'oeuvre la plus importante, signifiante et aboutie d'André Mathieu. Cette rétribution est finalement venue — symboliquement — d'un soutien public et — majoritairement — de mécènes privés.

Gilles Bellemare, professeur de direction d'orchestre, harmonie et contrepoint au Conservatoire de Trois-Rivières, avait précédemment édité la Rhapsodie romantique et des oeuvres pour piano de Mathieu. Mais cette tâche-ci était pour le moins ardue: «Je suis parti d'un matériau disparate, dans un état très précaire», avoue-t-il au Devoir. Nulle aide de moyens électroniques ou informatiques dans ce travail de fourmi. Gilles Bellemare a même eu recours à des experts pour la prise de données en dictée musicale: «Même ces gens-là en ont arraché beaucoup», dit-il.

L'expérience de Bellemare lui a permis de reconstituer un vrai concerto: «J'ai déduit de ce que Mathieu présentait — après avoir dit "je vais vous jouer un pot pourri de mon 4e Concerto" — ce qui semblait être, ici un thème orchestral, là une bribe de troisième mouvement.» Pour le second volet, le travail était relativement plus facile puisque le matériau thématique est celui qui alimentera ultérieurement la Rhapsodie romantique.

Le chef-d'oeuvre que l'on n'espérait plus

C'est à travers ce 4e Concerto ressuscité que Mathieu connaîtra — oui, on peut y croire! — la gloire internationale. Et c'est à Tucson qu'un chef plus malin que d'autres, George Hanson, a, le premier, compris le potentiel de ce que l'on a parfois envie d'appeler le «5e Concerto de Rachmaninov»! Le disque est le reflet du concert, en mai dernier en Arizona, de la création de cette oeuvre.

Gageons que quand le succès sera entériné et que tourneront les caméras de Luc Dionne pour son film sur André Mathieu, d'autres chefs américains, bien plus proches de nous, se prendront d'une subite passion «de longue date» pour le compositeur québécois!

Le 4e Concerto, composé par Mathieu au retour de ses études avec Honegger à Paris, reste d'une inspiration profuse, mais moins disparate que dans ses autres oeuvres d'ampleur. Le 4e Concerto est ainsi une oeuvre mieux structurée et plus accomplie que les autres. L'inspiration mélodique y est aussi captivante que l'énergie viscérale des allegros. Alain Lefèvre se débat comme un possédé dans ce grand moment de musique, fleuron de notre patrimoine.

Le concerto est complété par d'autres inédits, quatre scènes de ballet et quatre choeurs. Dans les champs, la troisième scène de ballet permet de mesurer quel talent a été dilapidé dans le naufrage personnel d'André Mathieu: il y a là toute la culture de la musique française et des ombrages harmoniques qui évoquent Scriabine...

***

- Mathieu: Concerto pour piano n° 4. Scènes de ballet. Quatre chansons. Alain Lefèvre, Orchestre symphonique de Tucson, George Hanson. Analekta AN2 9281.
2 commentaires
  • Stéphane Martineau - Inscrit 1 octobre 2008 16 h 20

    Merci à Alain Lefebvre et GIlles Bellemare

    Grand merci à ces deux musiciens de nous permettre de découvrir l'oeuvre d'un compatriote injustement oublié (même si sa musique est souvent , selon moi, un peu trop de type «romantique attardé perdu dans le 20e siècle»)...Les disques qui lui sont consacrés sont toujours intéressants : chapeau bas M. Lefebvre !

  • Roland Berger - Inscrit 1 octobre 2008 17 h 31

    Mathieu la victime

    Que ceux et celles qui souhaitent un retour à la Grande noirceur s'arrêtent pour considérer une de ses plus brillantes victimes : André Mathieu.
    Roland Berger
    St-Thomas, Ontario