Metallica - Death Magnetic

Ouverture déconcertante: les premières mesures de That Was Just Your Life, première pièce de Death Magnetic, évoquent Twin Peaks. Âpres riffs de guitare; Kirk Hammett est en feu, et Metallica, de retour à un son plus près de celui qui a fait de ...And Justice for All et Master of Puppets des incontournables du genre.

Cette épure est une des marques de commerce de Rick Rubin, comme producteur (Blood Sugar Sex Magik, de Red Hot Chili Peppers; 12 Songs, de Neil Diamond), qui opère ici sa magie coutumière. Exit les arrangements briqués qui, depuis Load, avaient aliéné une partie du très large bastion de fans qu'avait su rallier Metallica (le Black Album). Si Death Magnetic n'atteint pas les mêmes sommets, il compte en revanche quelques moments de grâce sauvage. Parées de titres évocateurs, les pièces Broken, Beat & Scarred, All Nightmare Long et Cyanide martèlent la mémoire longtemps après que les amplis ont déclaré forfait. Clin d'oeil symphonique, The Unforgiven III creuse l'épiderme.

***

Death Magnetic

Metallica

Warner Bros.

À voir en vidéo