Musique - Un Pop populeux

Nick Cave
Photo: Nick Cave

Il n'y a pas à dire: le festival Pop Montréal est populeux. Cette année encore, les artistes se bousculeront au pied des scènes des petites salles de spectacles de Montréal entre le 1er et le 5 octobre.

La simple énumération des artistes invités suffirait ainsi à remplir le Club Soda. Plus de 350 prestations en cinq jours, Pop Montréal donne dans l'agréable démesure, avec une pléiade de jeunes musiciens à découvrir et quelques pointures.

À ce chapitre, on rappelle que Nick Cave & The Bad Seeds seront au Métropolis le jeudi 2 octobre, en même temps que «Madame Soul», Irma Thomas, foulera les planches de... la Fédération nationale ukrainienne de la rue Hutchinson.

La septième édition du festival se déroulera donc de nouveau un peu partout à Montréal. Les scènes les plus connues comme certaines plus insolites serviront: le Divan orange, l'Escogriffe, la Tulipe, le Cagibi, la Casa del Popolo, le Club Lambi, mais aussi le cinéma L'Amour et le Cabaret Mado.

Et la programmation, dévoilée hier? Un grand méli-mélo de toutes les tendances musicales dont il est pratiquement impossible de dégager une ligne directrice autre que celle de la découverte tous azimuts entre des noms plus affirmés.

Dans l'ordre et le désordre, on note la participation du duo électro Ratatat (qui affiche déjà complet), de Julie Doiron, du rockeur Burt Bacharach (un des rares artistes américains à soutenir publiquement John McCain), de Payz Play, Duchess Says, Angela Desveaux, Socalled, Bonjour Brumaire, Hot Chip, Wintersleep et... quelques centaines d'autres groupes listés au www.popmontreal.com.

Plusieurs forfaits sont offerts à la billetterie.

À voir en vidéo