Spectacle - Javier Conde: sur la trace des grands

Considéré comme un jeune prodige du flamenco, Javier Conde vient pour la première fois à Montréal samedi soir au Gesù. Lauréat de plusieurs prix espagnols et internationaux, dont le réputé Bordon Minero qu'il a remporté en 2004, le guitariste n'est pourtant âgé que de 19 ans.

Déjà, les comparaisons avec les virtuoses apparaissent à l'horizon. «Plusieurs affirment qu'il a atteint le même niveau que Paco de Lucia à cet âge», affirme Claire Marchand, danseuse franco-métisse-manitobaine qui partagera la scène avec lui, deux autres guitaristes, dont son père, et la chanteuse Zaira Gomez. «Il est l'un des seuls de son âge qui peut jouer à ce point tout le répertoire flamenco du siècle dernier. Il est aussi à l'aise avec les oeuvres de Niño Ricardo, un des maîtres de la guitare des années 20, qu'avec celles de Paco de Lucia.»

L'écoute de son disque En VIVO desde la Bienal de la Danza de Lyon, Francia révèle en effet une grande maîtrise de l'instrument, un sens de l'attaque peu commun et une étonnante capacité d'adaptation à plusieurs styles de la famille flamenca, de la fulgurante solea à la rumba plus festive, pour ne nommer que ceux-là. En plus, Conde parcourt avec aisance et maturité les compositions des Serranito, Sabicas, Andres Batista, Rafael Riqueni et Gerardo Nuñez, sans compter Paco de Lucia, des artistes qui ont tous fait école.

***

Collaborateur du Devoir

***

Javier Conde se produira au Gesù ce samedi à 20h.

À voir en vidéo