Hommage à Oscar Peterson au Carnegie Hall vendredi soir dernier

New York — Wynton Marsalis et d'autres grands noms du jazz ont rendu hommage vendredi soir au pianiste de légende Oscar Peterson au Carnegie Hall à New York, la salle même où sa carrière internationale avait démarré il y a près de 60 ans.

Le pianiste jazz n'a pas pu assister au concert, étant retenu à son domicile de Toronto pour des raisons de santé. «Même s'il ne peut pas être ici ce soir [vendredi dernier] et qu'il en est très déçu, il vous envoie ses sincères remerciements et tout son amour», a déclaré sa femme Kelly devant la foule venue célébrer le parcours du «Maître du swing» de 81 ans.

Sa fille Céline a rappelé que c'était sur la scène du Carnegie Hall que la carrière de son père avait pris son envol. En 1949, l'impresario Norman Granz invitait un pianiste inconnu originaire de Montréal à jouer lors de l'un de ces concerts «Jazz at the Philarmonics» au Carnegie Hall. L'invité-surprise a vite conquis les spectateurs en démontrant sa maîtrise de tous les styles de jazz.

Après six décennies de carrière, d'anciens collaborateurs et des musiciens de la relève sont montés sur scène pour reprendre à leur façon les grands succès d'Oscar Peterson. Le pianiste Roger Kelleway a ressuscité notamment I Was Doing All Right, un classique des années 50, alors que la chanteuse Dee Dee Bridgewater interprétait Midgnight Sun enregistrée par le pianiste en 1975 avec Ella Fitzgerald.

Oscar Peterson a dû ralentir la cadence de ses tournées depuis quelques années en raison de problèmes d'arthrite et des séquelles sur sa main gauche d'une crise cardiaque subie en 1993.

À voir en vidéo