Une nouvelle salle de concert dans le Vieux-Montréal

Une de perdue, deux de retrouvées? Alors que le Spectrum brandit le spectre de sa fermeture, une nouvelle salle de spectacle verra le jour dans le Vieux-Montréal, a appris Le Devoir. Cet avènement en suit un autre, annoncé la semaine dernière: celui du Berri, l'ex after-hours Aria de la rue Saint-Denis, transformé en salle de concert et en discothèque.

La nouvelle salle, située à l'angle des rues Saint-Pierre et Saint-Paul, accueillera «surtout des spectacles de musique» et ne comptera «pas plus de 1000 places», indique Myriam Achard, directrice des communications et du marketing de la Fondation DHC/ART, qui refuse de dévoiler la date d'ouverture parce que certains permis n'ont pas encore été officiellement délivrés.

La mécène Phoebe Greenberg, qui dirige la Fondation DHC/ART, a lancé ce projet avec des artistes et des membres du milieu de la musique, regroupés depuis peu au sein d'une entité distincte, la compagnie PHI.

La salle de spectacle de PHI logera d'ailleurs à la même enseigne que les bureaux administratifs de la Fondation DHC/ART, organisme culturel lancé à l'automne dernier, qui gère un espace voué à l'art contemporain quelques pâtés de maisons plus loin.

L'édifice abritera également un restaurant et des studios d'enregistrement. Car PHI oeuvrera aussi à titre de label (étiquette). Deux artistes vont d'ailleurs lancer leur prochain album sous l'aile de PHI, à l'automne: Yoav, auteur-compositeur-interprète d'origine israélienne, participant de l'événement Osheaga en septembre dernier, et Slim Williams, compositeur de jazz qui a travaillé avec les grands The Temptations, The Drifters, ainsi que Joe Cocker, Oscar Peterson et Smokey Robinson.

Le coeur du centre-ville battra pour sa part au rythme du Berri, propriété de Gilles Laberge, qui gère aussi le bar Le Dagobert sur la Grande Allée à Québec. L'ancien cinéma Berri, devenu un bar after-hours — le Aria — pendant plusieurs années, fera maintenant place à une salle de concert populaire et à une discothèque de 700 places.

La salle de spectacle de 800 places occupera le sous-sol et une partie du rez-de-chaussée pour le balcon, tandis que la discothèque s'installera à l'étage. Le projet a été entériné au conseil d'arrondissement de Ville-Marie, qui doit toutefois s'entendre avec le promoteur au sujet de la façade avant de délivrer le permis de construction pour les rénovations.

À voir en vidéo