En bref: La fin d'andante.com

Le site Andante.com, qui se prétendait «l'univers d'exception attendu par les mélomanes et les musiciens professionnels», lancé en 2001 par Pierre Bergé (p.-d.g. d'Yves St-Laurent) et l'avocat Alain Coblence avec pour mission de «devenir la source ce de référence absolue pour la musique et l'opéra», affiche depuis le 1er février une page blanche.

Après plus de deux ans de mégalomanie flamboyante, plus de six millions de dollars canadiens d'investissements et des projets de webcasts avec tout ce que la planète compte de grands orchestres, le site avait été vendu à l'éditeur français Naïve, qui a arrêté les frais la semaine passé. De grands partenaires, tels que le Philharmonique de Vienne, avaient quitté le navire il y a deux ans déjà.