À voir à la télévision le lundi 9 janvier - Le bar de tous les possibles

C'est sûrement le bar le plus populaire en ville. Lorsque la série Minuit, le soir a été lancée l'hiver dernier, personne n'attendait rien de particulier de ce projet. Les médias s'intéressaient plus à d'autres nouveautés. Ce fut une des surprises de l'année. Les téléspectateurs se sont pris d'affection pour ce groupe de portiers de bar, et ils étaient un million certains soirs rivés à leur écran.

Si l'on se fie aux deux premiers épisodes qui ont été présentés aux médias récemment, la deuxième saison sera tout aussi bonne, sinon meilleure. La réalisation de Podz, qui était à la barre des premiers épisodes des Bougon, est exceptionnelle: images morcelées, couleurs sombres du bar et jeu avec les lumières et les couleurs, rythme hachuré, bande sonore originale où l'on entend des chuchotements, bref c'est du grand art. Les personnages semblent plus approfondis. Même si certains dialogues sont savoureux, la série est clairement dramatique. Les trois portiers de bar, joués par Claude Legault, Julien Poulin et Louis Champagne, sont très attachants et l'on sent, à travers leurs engueulades et leurs petites provocations, une grande tendresse et une grande amitié. Quant à la propriétaire du bar, interprétée par Julie Perreault, elle fait face dès le premier épisode, qui était diffusé la semaine dernière, à un défi redoutable mais malheureusement trop courant dans ce genre d'établissement: les groupes criminels veulent y placer des revendeurs de drogue et devant les réticences de la patronne, ils font violemment monter la pression...

Une série qu'on voudra continuer à suivre, et les auteurs Pierre-Yves Bernard et Claude Legault travaillent déjà à écrire une troisième saison.

Minuit, le soir

Radio-Canada, 21h30