À voir à la télévision le vendredi 23 décembre - Noël en maillot de bain

À deux jours de Noël, il n'est peut-être pas inutile de vous rappeler qu'il existe deux fêtes de Noël au Québec. Il y a la classique, celle du 25 décembre. Et il y a la moderne, le Noël des campeurs, qui est devenue une sous-classique de la classique.

Cette invention québécoise, symbole de quétainerie ultime, serait née dans les années 60 au Domaine Rouville, un camping de la rive sud de Montréal. Alors, pour bien se préparer à dimanche prochain, quoi de mieux que d'aller voir les préparatifs du Noël des campeurs de l'été 2004 dans ledit camping. C'est le sujet de ce documentaire réalisé par Guylaine Maroist et Éric Ruel.

Le sujet prêterait facilement au ridicule, évidemment. Les réalisateurs ont évité le piège facile de s'amuser aux dépens de ceux qui participent à l'événement, suivant plutôt avec sympathie quelques campeurs et organisateurs de la fête. Ce qui nous donne, au final, un film respectueux et quelquefois amusant, mais beaucoup trop long.

En soi, le Domaine Rouville est un mystère: qu'est-ce qui peut bien pousser des gens à s'entasser roulotte après roulotte sur les 2000 lots du camping, endurant le bruit des parties dans la cour du voisin? Le film fournit une réponse: l'esprit grégaire et le sens de la famille. Plusieurs campeurs expriment leur sentiment de faire partie d'un groupe, leur désir de réunir une famille élargie, des grands-parents aux petits-enfants, dans un même lieu, garantissant ainsi une certaine continuité familiale. Le prix à payer, c'est de décorer sa roulotte de bonhommes de neige en plein mois de juillet...

L'été, c'est pas juste Noël !
Télé-Québec, 21h