À voir à la télévision le dimanche 4 décembre - Un monde XXlarge

«Une épidémie balaie la planète. Des millions de vies sont menacées», lance d'entrée de jeu l'animateur Charles Tisseyre. Spontanément, on pense à la pandémie de grippe aviaire qui guette, au sida qui mine désormais la vie de 40,3 millions de personnes sur la planète. Nenni! L'ennemi numéro un, c'est l'obésité, «la première épidémie non infectieuse de l'humanité», poursuit l'animateur de Découverte, qui fait ce soir le point sur le phénomène de l'heure.

Faisant fi des rares voix discordantes qui tentent de minimiser l'impact d'un surplus de poids sur la santé, Découverte fait sienne la conclusion de l'Organisation mondiale de
la santé (OMS), qui estime que l'humanité court droit «à la catastrophe». Dans le langage clair et précis qu'on lui connaît, Charles Tisseyre explique pourquoi il faut s'en inquiéter et comment s'en prémunir.

Si aucun changement ne survient, l'humanité connaîtra pour la première fois en 200 ans une baisse de son espérance de vie.

C'est que le tissu adipeux est aussi une glande qui a un impact direct sur le métabolisme. Résultat: la cellule adipeuse moderne a perdu ses repères, ouvrant du coup la porte à des maladies (diabète II, hypertension, troubles cardiaques), qui guettent même les plus jeunes.

Pour éviter le pire à cette génération baptisée XXlarge, un changement radical de nos habitudes de vie s'impose. Aux grands maux, les grands moyens. Alimentation saine, exercice physique, médication, chirurgie: Découverte décortique l'éventail complet d'une industrie amaigrissante qui génère 50 milliards de dollars par année en Amérique du Nord seulement. Voilà une mise au point qui tombe à point nommé, faite avec toutes les nuances qui s'imposent.

Découverte / Le point sur l'obésité
Radio-Canada, 18h30