À voir à la télévision le lundi 17 octobre - Double pacte

Ce documentaire suédois fascinant est un véritable cours de realpolitik. Car il révèle l'ampleur des liens secrets entretenus pendant des années entre la CIA et l'OLP, l'Organisation de libération de la Palestine, deux organisations censées pourtant se détester au plus haut point. Il s'agit d'un «pacte avec le diable» mais, comme on le dit dans le documentaire, «on apprend rapidement qu'il faut partager sa table avec le diable, autrement on aura aucune idée de ce qu'il mijote».

Le documentaire s'appuie sur des témoignages de première main, dont des conseillers présidentiels, des dirigeants de la CIA et Abou Daoud, un des leaders palestiniens.

Ce pacte avec le diable comprend deux grandes étapes. La première commence au tournant des années 60, alors qu'Ali Hassan Salameh, qu'Arafat considérait comme son dauphin, entretient des liens secrets avec un agent de la CIA au Liban, au bénéfice des deux parties, semble-t-il: cette collaboration aurait permis à la fois de protéger les Américains dans la région et d'«adoucir» la rhétorique des Palestiniens. La collaboration se poursuit même quand Salameh est désigné comme organisateur des attentats de Munich en 1972.

Mais cette collaboration prend fin après la mort de Salameh en 1979 dans un attentat. Elle reprend dans les années 90 autour de Jibril Rajoub, chef de la sécurité en Cisjordanie, dont les hommes sont formés par la CIA aux techniques d'interrogatoire musclées. La densité des informations politiques qu'on trouve dans le documentaire est impossible à résumer ici!

Fréquenter le diable

Télé-Québec, 20h