Médias - Protégez-Vous lance un appel à ses lecteurs

Pour la première fois de son histoire, le magazine Protégez-Vous fait appel à l'aide directe de ses lecteurs, en lançant une campagne de financement.

Mais, contrairement à ce qu'on pourrait croire, le magazine n'est pas menacé de disparition. Cet appel à l'aide veut plutôt asseoir le magazine sur des bases encore plus solides, et lui permettre de se développer, dans un environnement de concurrence féroce où presque tous les magazines appartiennent à de grands empires.

Cet appel aux lecteurs prend la forme d'un texte spécial de quatre pages publié dans le numéro d'octobre du magazine, qui vient de sortir en kiosque.

Protégez-Vous rappelle qu'il est indépendant et libre de tout intérêt privé ou gouvernemental. «Dans le domaine de l'édition, où la convergence est omniprésente, il s'agit d'un fait rare qu'il importe de préserver.» Cette indépendance a un prix, puisque «nous devons assumer seuls la totalité des coûts liés à nos activités courantes telles que la rédaction, la production et la diffusion», ainsi que les coûts liés aux tests qui ont fait la marque du magazine. À ce sujet, il faut rappeler que Protégez-Vous achète ou loue les produits qu'il teste: ceux-ci ne lui sont pas donnés par les fabricants. Le magazine doit également débourser des sommes importantes pour se protéger contre les poursuites.

Rester indépendants

La publicité dans le magazine représente moins de 10 % des revenus, et Protégez-Vous refuse toute publicité commerciale provenant d'entreprises privées, puisqu'il a à évaluer de façon indépendante les produits commerciaux. Ce sont plutôt des organismes gouvernementaux ou à but non lucratif qui achètent de la publicité.

Créé en 1973 par l'Office de protection des consommateurs (OPC) le magazine est devenu totalement indépendant de l'OPC en 2001. Il est maintenant publié par un organisme sans but lucratif.

Le tirage moyen du magazine est de 125 000 exemplaires, et Protégez-Vous gère un important site Internet qui compte maintenant 14 000 abonnés, où l'on peut trouver les archives des tests réalisés sur différents produits.

Selon la direction des Éditions Protégez-Vous la situation financière actuelle est saine. La dernière année financière s'est terminée par un bénéfice net de 16 000 $ (sur un budget annuel d'environ 4,5 millions) et les ventes en kiosque ont augmenté de 28 %.

Pour le directeur général des Éditions Protégez-Vous David Clerk, «nous voulons mieux faire connaître la réalité que nous vivons. Il y a beaucoup de gens qui croient encore que Protégez-Vous est un magazine gouvernemental. Nous nous battons sur le même marché que les autres magazines, mais nous sommes complètement indépendants et sans publicité commerciale».

En demandant des dons aux lecteurs, «nous cherchons à obtenir un coup de pouce et un coussin financier, continue-t-il, ce qui permettrait à Protégez-Vous de continuer à publier des guides et de mieux se développer», particulièrement sur Internet.