TVA continue de dominer l'écoute télévisuelle au Québec

Malgré le succès de Tout le monde en parle, et bien que les chaînes spécialisées raflent 30 % de l'écoute, TVA continue de largement dominer l'écoute télévisuelle au Québec, avec une part de marché générale de 29 %.

Le réseau TVA a diffusé hier une compilation de tous les sondages d'écoute réalisés par la firme BBM du 3 janvier au 22 mai. La compilation ne comprend pas la semaine dernière, alors que fut diffusée l'entrevue avec Nathalie Simard.

Cette compilation marque le début d'une nouvelle mesure de sondage mise en place l'automne dernier par BBM, une nouvelle version de l'audimètre électronique, «Audimétrie PPM», qui permet maintenant de livrer des chiffres d'écoute quotidiens aux réseaux et aux annonceurs.

Les périodes de sondage télévisuel se concentraient habituellement pendant quelques semaines l'automne et quelques semaines de février ou mars. Tous les réseaux plaçaient donc leurs gros canons pendant ces six ou huit semaines cruciales, pour pouvoir revendiquer l'écoute la plus élevée possible.

En étalant le calcul, on peut maintenant étaler aussi la programmation. Ainsi, TVA a lancé en avril et mai une nouvelle série de fiction, Nos étés, en une période où aucun réseau ne prenait habituellement un tel risque, puisque ces semaines du printemps n'étaient pas mesurées par les anciens cahiers d'écoute de BBM.

Le pari a été réussi, puisque Nos étés s'est placée au huitième rang des dix émissions les plus écoutées de l'hiver et du printemps. «Nous allons sûrement présenter d'autres grandes séries au printemps dans l'avenir», a déclare Philippe Lapointe, vice-président aux programmes de TVA.

Selon les 20 semaines compilées par TVA, donc, TVA rafle 29 % de l'écoute générale, Radio-Canada 16 %, TQS 14 % et Télé-Québec 4 %. L'ensemble des chaînes spécialisées francophones, dont Super Écran, totalisent 31 % de l'écoute.

TVA domine également l'écoute télévisuelle chaque soir, sauf le dimanche soir alors que TVA et Radio-Canada sont à peu près à égalité à cause de Tout le monde en parle.

Pendant les 20 semaines en question, l'émission la plus écoutée a été Le Gala Métrostar (TVA), avec 2,23 millions de téléspectateurs, suivie de la moyenne d'écoute de Tout le monde en parle (SRC), avec 1,7 million de téléspectateurs, du Gala des Olivier (TVA), avec 1,6 million de téléspectateurs, du gala de La Poule aux oeufs d'or (TVA), avec 1,63 million de téléspectateurs et de la moyenne d'écoute des Bougon (SRC) avec 1,6 million de téléspectateurs.

La seule autre émission placée par Radio-Canada dans cette liste est une des belles surprises de l'hiver, Minuit le soir, en dixième place avec 1,4 million de téléspectateurs.

Mais évidemment, un bilan final de toute l'année pourrait démontrer que l'émission la plus écoutée de 2005 fut l'entrevue avec Nathalie Simard, avec près de 2,5 millions de téléspectateurs, à moins que Star Académie III, l'automne prochain à TVA, ne batte des records d'écoute.

Toujours selon les chiffres de TVA, et toujours pour ces 20 semaines, le bulletin de 18h à 18h30 de TVA est écouté par 859 000 personnes, celui de TQS dans la même demi-heure par 547 000 personnes et celui de Radio-Canada par 321 000 personnes.

Le TVA 22h est écouté par 658 000 personnes, le Téléjournal de Radio-Canada par 407 000 personnes et le 22h de TQS par 211 000 personnes.