À voir à la télévision le vendredi 20 mai - Douloureux réveil

Ce fut d'abord la très célèbre entreprise des poêles Bélanger, les fameux poêles Bélanger que maman Plouffe célébrait, que nos mères et grands-mères connaissaient si bien et qui faisaient la fierté de la petite ville de Montmagny, où ils étaient fabriqués. Puis, l'entreprise fut achetée par la multinationale américaine Whirlpool (qui commercialise la marque Inglis) et continua de faire la fierté de Montmagny.

En mars 2002, le ciel tombe sur la tête des centaines d'employés de Whirlpool: l'usine annonce qu'elle fermera ses portes dans deux ans.

Le cinéaste Vincent Audet-Nadeau établit la chronique de cette fermeture. Il ne s'agit pas d'un film de type «affaires publiques» mais plutôt d'un documentaire au ton personnel, presque intimiste, avec ces employés déboussolés qui se confient, alternant entre dépression nerveuse et espoir fou que l'usine renaisse. Le maire reconnaît avoir été trop optimiste en croyant qu'on allait vite pouvoir trouver un nouvel employeur. Le député fédéral Gilbert Normand déclare que le syndicat «lèche les bottes de l'employeur» pour avoir accepté de fortes primes de séparation. «Personne ne veut faire de marde parce que personne ne veut perdre sa prime», résume de façon colorée un des anciens employés, alors que le cinéaste se demande pourquoi les habitants de la ville ne se révoltent pas contre la multinationale.

C'est fort intéressant, touchant même, et c'est la chronique d'un événement qui se rejoue aux quatre coins du Québec. RDI en profitera donc pour tenir un débat sur la richesse en région et pour réfléchir, à 22h dans le cadre de Michaëlle, au dépeuplement des régions.

RDI 10 ans / La Vie après la « shop »
RDI, 19h30